le repreneur de Chelsea pourrait être connu en fin de semaine

Alors que plusieurs candidats se sont manifestés pour le rachat de Chelsea, le groupe Raine, la banque chargée de la vente, pourrait régler l’affaire en fin de semaine en obtenant l’approbation du gouvernement britannique.

Qui sera le prochain repreneur de Chelsea? Après le départ de Roman Abramovich, le groupe Raine, la banque américaine chargée de la vente du club a lancé un appel à candidature dont la date limite était fixée au 18 mars. Si certains ont clairement annoncé leurs intentions, d’autres agissent en toute discrétion.

Selon le Guardian, le groupe Raine pourrait être en mesure de présenter le dossier choisi au gouvernement britannique d’ici la fin de semaine, si le proccessus se déroule sans accroc d’ici là. Depuis la date butoire de vendredi dernier, les candidats sont dans l’attente d’une décision de la banque, qui doit réduire à trois le nombre de dossiers sélectionnés d’ici mercredi matin.

>> Guerre en Ukraine, les conséquences sur le sport

Le gouvernement suit de près le dossier

Depuis qu’Abramovich a mis en vente les champions d’Europe, de nombreux prétendants ont fait la queue pour acheter Chelsea. Un consortium dirigé par Todd Boehly, Jonathan Goldstein et Hansjörg Wyss semble sur la bonne voie. Les propriétaires des Chicago Cubs, la famille Ricketts, seraient confiants dans leur offre après s’être associés au milliardaire Ken Griffin.

Martin Broughton et Lord Coe, quant à eux, sont restés discrets sur l’origine de leur investissement. Il n’a pas été confirmé s’ils sont soutenus par les actionnaires de Crystal Palace Josh Harris et David Blitzer, mais il pourrait y avoir des complications si Harris et Blitzer sont impliqués, car les deux hommes devraient céder leurs parts de Palace, ce qui pourrait entraîner des retards dans le processus.

De son côté, Nick Candy, qui s’est associé à Hana Financial Group et C&P Sports Group, a révélé qu’il avait augmenté son offre initiale de 2 milliards de livres sterling après avoir reçu le soutien d’une société sud-coréenne. Tandis que le nombre officiel de candidats n’est pas connu, le gouvernement britannique suit de près le dossier et doit donner son feu vert au prochain repreneur des Blues.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi