ce qu’il faut savoir avant le quart de finale aller entre le PSG et le Bayern Munich

Les choses sérieuses commencent pour le Paris Saint-Germain féminin en Ligue des champions. Après avoir largement dominé leur poule, le plus souvent sur des scores fleuves et sans encaisser de but, les Parisiennes entament la phase finale de coupe d’Europe, mardi 22 mars. En quart de finale aller, elles se déplacent, à 18h45, sur la pelouse du Bayern Munich, un adversaire plus coriace que ceux affrontés en phase de groupes.

Une première à l’Allianz Arena 

Pour la première fois, la section féminine du Bayern Munich va évoluer à l’Allianz Arena, l’enceinte de 70 000 places habituellement réservée à la section masculine. « Nous sommes très heureux de cette étape importante dans l’histoire riche de plus de 50 ans de notre section féminine », s’est réjoui le président Oliver Kahn, se félicitant que l’équipe féminine obtienne « la scène qu’elle mérite ». Au match retour, les Parisiennes accueilleront également le Bayern dans le stade où évoluent les hommes du PSG, au Parc des Princes. 

Matchweek has arrived!

All on Tuesday and Wednesday’s quarter-final first legs.

Who you backing⁉️#UWCL | #MondayMotivation

— UEFA Women’s Champions League (@UWCL) March 21, 2022

Cette mise en avant des sections féminines est une tendance générale parmi les huit quart-de-finalistes puisque, hormis le Real Madrid, tous les clubs évolueront dans les mêmes stades que les hommes : le Juventus Stadium pour la Juventus, le Groupama Stadium pour Lyon, l’Emirates Stadium pour Arsenal, la Volkswagen Arena pour Wolfsburg et le Camp Nou pour les Barcelonaises. 

Le Bayern vainqueur de Lyon plus tôt dans la saison 

Le Bayern Munich a déjà affronté une équipe française en Ligue des champions cette saison. Le club bavarois était placé dans la même poule que l’Olympique Lyonnais et les confrontations entre les deux équipes se sont avérées serrées. Au match aller, à Lyon, les Rhodaniennes se sont imposées 2-1, mais au match retour, à Munich, les Bavaroises l’ont emporté 1-0.

Les Parisiennes peuvent donc s’attendre à un match accroché. « C’est une équipe très homogène qui joue ensemble depuis maintenant trois ou quatre ans », a constaté Didier Ollé-Nicole en conférence de presse à la veille de la rencontre. « Elles ont beaucoup d’automatismes ensemble et je ne vois pas de points faibles car c’est une équipe très complète », a ajouté l’ancien défenseur avant d’expliquer son souhait que le PSG s’inspire de ce modèle de continuité.

Des retrouvailles pour Amanda Ilestedt et Sara Däbritz 

Deux Parisiennes ont évolué au Bayern Munich et vont donc retrouver la Bavière. La Suédoise Amanda Ilestedt est arrivée dans la capitale française l’été dernier, en provenance Munich, où elle a remporté la Bundesliga féminine. Mise au repos vendredi, elle devrait être alignée en défense centrale face à ses anciennes coéquipières.

Sur le site officiel du PSG, la Suédoise a évoqué les disparités entre le championnats français et allemands : « Ce sont deux footballs différents (…) Ici en France, il y a quelques équipes qui sont très fortes, en Bundesliga, le niveau est plus équilibré. Mais en D1, le niveau est plus technique, plus rapide, alors qu’en Allemagne c’est plus physique » .

Au milieu de terrain, Sara Däbritz a également été sacrée championne d’Allemagne avec le Bayern avant de poser ses valises à Paris en 2019 et s’est imposée comme une cadre du milieu de terrain parisien. Côté bavarois, l’ancienne parisienne Hanna Glas pourrait être alignée contre les joueuses de la capitale qu’elle a côtoyées de 2018 à 2020.

Un objectif depuis le début de la saison

Devancées de trois points par les Lyonnaises en championnat, avant leur confrontation directe fin mai, les Parisiennes souhaitent toujours soulever un trophée majeur. Et si la conquête du titre national s’est compliquée avec la lourde défaite concédée au match aller contre l’OL, les joueuses de la capitale visent la Ligue des champions.

️ Didier Ollé-Nicolle : « C’est un moment important pour le club. C’est un objectif de début de saison. » #FCBPSG pic.twitter.com/NkyIC0Zgvl

— PSG Féminines (@PSG_Feminines) March 21, 2022

Les Parisiennes disputent leur quatrième quart de finale consécutif en coupe d’Europe et lorgnent, une nouvelle fois, les demi-finales. Stade auxquelles les Parisiennes ont échoué lors des deux dernières éditions. « La partie intéressante et terrible arrive à partir des quarts de finale dans cette compétition. On sait qu’il ne reste que les grosses équipes », a lancé le coach.

« Notre objectif c’est de remporter la Ligue des champions », a, pour sa part, affirmé Sakina Karchaoui lors de cette même conférence de presse. Première étape de cette mission, mardi à Munich.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi