l’OM s’impose dans la douleur face à Nice et reprend la place de dauphin du PSG

Jusqu’au bout, ce duel entre clubs méditerranéens aura été disputé, dimanche 20 mars, au Vélodrome. Mais c’est bien l’OM qui repart avec les trois points contre l’OGC Nice (2-1), en clôture de la 29e journée de Ligue 1.

Nettement supérieurs en première période et récompensés par un but sur penalty du Polonais Arkadiusz Milik, les Olympiens ont fait le dos rond en deuxième mi-temps. Un but de Cédric Bakambu en fin de partie a scellé le succès des Marseillais, même si la réduction du score de Mario Lemina pour les Aiglons en toute fin de partie a donné des sueurs froides aux supporters phocéens.

Les hommes de Jorge Sampaoli profitent de ce succès pour reprendre la position de dauphin du PSG chipée par Rennes plus tôt dans l’après-midi après son carton contre Metz (6-1).

⇒ Revivez la victoire marseillaise face à Nice

⏱ 90’ | #OMOGCN 2️⃣-1️⃣

FIN DU MATCH !

Nos Olympiens sortent victorieux de ce choc grâce à des réalisations de @arekmilik9 et @Bakambu17

ALLEZ L’OM ⚪️ pic.twitter.com/Bqdtz544Nd

— Olympique de Marseille (@OM_Officiel) March 20, 2022

Le Vélodrome a de nouveau bouillonné dimanche. Et cela compte au vu des dernières performances parfois indigentes des hommes de Jorge Sampaoli dans leur antre. Alors que l’OM n’avait remporté que deux de ses neuf derniers matchs à domicile (quatre nuls, trois défaites), les coéquipiers de Dimitri Payet ont remis la marche avant face à leur public. 

Dominateurs en première période, bouclant le premier acte avec près de 64 % de possession de balle, les Marseillais ne sont pas passés loin d’ouvrir le score sur une frappe de leur capitaine à la 39e minute, mais celle-ci n’a fait que tutoyer la lucarne de Walter Benitez. Cinq minutes plus tard en revanche, sur une magnifique combinaison entre Payet et Cengiz Ünder, les Phocéens se sont vus accorder un penalty logique pour une faute de Jean-Clair Todibo sur le Turc. Une offrande qu’Arkadiusz Milik a su mettre à profit (1-0, 45e).

Beaucoup plus prudents dans le deuxième acte, les Olympiens ont fait reculer leur bloc pour tenter de prendre à défaut la défense du Gym en contre. Et ils y sont parvenus en fin de deuxième période avec un centre parfait de Gerson pour Cédric Bakambu, dont la tête n’a laissé aucune chance à Benitez (2-0, 89e).

Christophe Galtier devra donc attendre pour signer sa 200e victoire en Ligue 1. Apathiques et sans idées en première période, les Aiglons peuvent avoir quelques regrets au regard de leur match contre le voisin marseillais. D’autant que paradoxalement, c’est surtout en deuxième période que Nice a eu les opportunités de revenir et même prendre les devants. 

Car dès le retour des vestiaires, le Gym a enclenché un pressing haut qui a bien failli être récompensé à la 47e minute, mais le but d’Andy Delort a été refusé pour un hors-jeu. Ensuite, c’est Calvin Stengs qui s’est essayé mais Pau Lopez a pu se mettre en évidence (60e). Le portier espagnol a ensuite découragé Delort sur un face à face (71e) avant de voir le numéro 7 niçois voir sa frappe entre les jambes de William Saliba échouer à quelques centimètres du poteau (77e). 

Le but de Mario Lemina (2-1, 90e+2), juste après celui du break de Cédric Bakambu, est intervenu trop tard pour les Aiglons, qui voient leur adversaire du soir reprendre trois points d’avance. Surtout, l’OM reprend ainsi la deuxième position du classement, derrière le PSG – toujours 12 points devant – mais avec un point d’avance sur Rennes. Un point qui compte, à neuf journées de la clôture de cette saison 2021-2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi