« Il n’y a pas de morts », selon un premier bilan

Le bombardement mercredi d’un théâtre de Marioupol par les troupes russes, selon Kiev, a fait au moins un blessé grave mais pas de morts, a indiqué vendredi le conseil municipal dans son premier bilan.

« Selon des informations préliminaires, il n’y a pas de morts. Mais il y a des informations sur une personne très grièvement blessée », a indiqué sur Telegram le conseil municipal de cette ville du sud-est de l’Ukraine. « Le dégagement des débris se poursuit dans la mesure du possible et les informations sur les victimes seront complétées », a précisé le conseil.

Au moment de l’attaque, « jusqu’à un millier de personnes », essentiellement « femmes, enfants et personnes âgées » se cachaient dans ce bâtiment, toujours selon les autorités locales.

L’Ukraine dénonce une frappe délibérée, la Russie nie

Les autorités ukrainiennes avaient accusé mercredi l’aviation russe d’avoir « sciemment » bombardé ce théâtre de Marioupol où étaient réfugiés des centaines d’habitants, ce que la Russie a démenti.

Sur une photo du théâtre prise lundi et publiée mercredi par la société d’imagerie satellitaire américaine Maxar, est bien visible depuis le ciel le mot « enfants » écrit au sol en russe en immenses lettres blanches, devant et derrière le théâtre.

La mairie de Marioupol a signalé jeudi que la situation était « critique » en ville avec des bombardements russes « ininterrompus » et des destructions « colossales ». Selon les premières estimations, environ 80% du parc de logements de la ville a été détruit.

L’armée russe a, elle, annoncé vendredi combattre désormais dans le centre-ville de ce port stratégique assiégé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi