Emmanuel Macron présente son programme

Les informations à retenir

  • Emmanuel Macron présente une trentaine de mesures de son programme à 15 heures. Le projet du président-candidat devrait aussi être détaillé dans un cahier d’une vingtaine de pages.
  • Les candidats ont présenté pour certains leur projet pour la santé devant la Fédération hospitalière de France, pour d’autres leur projet pour le sport devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF).
  • Marine Le Pen a dévoilé son affiche de campagne avec pour slogan « Femme d’État ».
  • Eric Zemmour, Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Nicolas Dupont-Aignan sont les invités de l’émission « Elysée 2022 » ce soir sur France 2.
  • Yannick Jadot et Fabien Roussel se sont écharpés au sujet de la réduction de la période des vacances scolaires proposée par le candidat écologiste.

Photo Ebra/FB

15h07 : Emmanuel Macron dévoile son programme

Jusqu’ici accaparé par ses fonctions de président, Emmanuel Macron accélère sa campagne en présentant son programme devant des centaines de journalistes, avec l’objectif d’imposer ses thèmes à ses adversaires à trois semaines du premier tour. Il répondra ensuite aux questions des journalistes.

14h56 : Les syndicats mobilisent sur les salaires 

« Plus de salaires! Moins de précaires! » : à moins d’un mois de la présidentielle, de premiers cortèges se sont élancés pour réclamer une revalorisation des salaires et retraites et rebondir sur la promesse du gouvernement de rehausser la rémunération des fonctionnaires.

14h40 : Pécresse demande à Macron de « s’expliquer » au sujet de l’évasion fiscal du cabinet McKinsey

Ce jeudi, une commission d’enquête du Sénat accuse le cabinet McKinsey, régulièrement sollicité par le gouvernement durant le quinquennat, de n’avoir payé « aucun impôt sur les société entre 2011 et 2022 », alors que « son chiffre d’affaires sur le territoire national atteint 329 millions d’euros en 2020 ».

« Emmanuel Macron doit s’expliquer sur le recours massif de l’État à l’entreprise McKinsey dont le Sénat révèle qu’elle ne paye pas ses impôts en France, estime Valérie Pécresse sur Twitter. Comment pouvait-il ne pas le savoir ? Le Président sortant doit rendre des comptes. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

14h19 : Roussel « réclame une hausse des salaires, des retraites et le SMIC à 1900 euros brut »

Le candidat du Parti communiste est dans le cortège de la manifestation pour l’augmentation des salaires, retraites et minima sociaux. Fabien Roussel rappelle au micro de BFM TV sa proposition de passer le SMIC à 1900 euros brut, « brut parce qu’on a besoin des cotisations pour financer la protection sociale », souligne le député du Nord. « Et il faut baisser les factures de gaz, d’électricité, d’essence, il faut une TVA à 5,5% tout de suite », ajoute-t-il.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

13h42 : Jadot conclut le passage des candidats devant le CNOSF

Yannick Jadot, pour qui « le sport doit être grande cause nationale dès 2023 » est le troisième et dernier candidat à passer son grand oral devant le Comité national olympique et sportif français (CNOSF). L’eurodéputé écologiste promet un triplement du budget des sports et veut imposer aux évènements sportifs le respect d’une charte d’éco-responsabilité. Yannick Jadot souhaite aussi que, « comme dans la métropole lyonnaise », chaque jeune se voit prêter un vélo.

12h50 : 39% des Français veulent boire une bière avec Lassalle

Selon le BeerTest de Coriolink/Ifop, c’est avec Jean Lassalle que les Français ont le plus envie de boire une bière (39%). Le député des Pyrénées-Atlantiques devance Emmanuel Macron (37%) et Marine Le Pen (31%). En revanche, seuls 14% des répondants ont envie boire un verre avec Anne Hidalgo.

BeerTest Copylink/Ifop

11h55 : « La France des jours heureux sera sportive », promet Roussel devant le CNOSF

Après Anne Hidalgo, le candidat du Parti communiste présente à son tour son projet pour le sport devant les membres du Comité national olympique et sportif français (CNOSF). Parmi ses propositions : garantir 3 à 5 heures d’EPS par semaine tout au long de la scolarité, créer une association sportive dans chaque école, banaliser une demie journée pour la pratique sportive des étudiant, construire un modèle français du supporterisme ou encore favoriser la diffusion en clair des compétition.

Demandez le programme !

Économie, environnement, sécurité, santé, retraite… avant l’élection présidentielle des 10 et 24 avril prochains, nous avons compilé les propositions des candidats, classées par thématiques. Faites le tour des projets grâce à notre comparateur de programmes interactif.

11h40 : Passe d’armes entre Jadot et Roussel sur la réduction de la période de vacances scolaires

Le candidat écologiste indiquait dans un article de La Croix paru mercredi soir qu’il n’excluait pas de raccourcir la période de vacances scolaires. Sur BFM TV ce jeudi, Yannick Jadot a précisé qu’il imaginait « une classe verte lors de la première semaine de juillet pour une éducation à la nature ».

« Réduction des vacances pour les profs, réduction du chauffage pour tous les Français, hausse du prix de l’essence pour les automobilistes, et pourquoi pas travailler le dimanche aussi ? » charge Fabien Roussel sur Twitter  » Yannick Jadot pioche t-il ses propositions au Medef ? », questionne-t-il.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

« Sortons de la caricature. Il n’y aura aucun changement sans les enseignant.e.s, lui répond l’intéressé. Réduire les vacances scolaires c’est alléger les journées pour avoir plus de temps pour les travaux manuels, la nature, l’art et le sport. »

11h35 : Débat Jadot-Zemmour ce jeudi soir sur France 2

Eric Zemmour est le premier invité de l’émission « Elysée 2022 » ce soir sur France 2. Après avoir été interrogé par les journalistes Nathalie Saint-Cricq, Thomas Snegaroff et Dominique Seux, il sera confronté à Yannick Jadot. Anne Hidalgo débattra quant à elle avec Christophe Castaner, le chef des députés de La République en marche. Nicolas-Dupont Aignan est le quatrième candidat invité de la soirée.

11h22 : Jean Lassalle va continuer sa campagne

Le candidat de Résistons, qui indiquait mardi envisager « fortement » de se retirer de la campagne, annonce qu’il maintient sa candidature. En déplacement à Mayotte, Jean Lassalle affirme n’avoir « jamais reçu autant de messages de félicitations » qu’après avoir critiqué le fait d’être invisibilisé par les médias dans cette campagne. « J’ai décidé de continuer ma campagne dans ce contexte totalement inimaginable ne répondant à aucune de vos questions, de vos aspirations, avec un président qui a peur lui-même de son ombre », attaque-t-il.  

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

11h06 : Les candidats défendant leur programme devant l’Union des entreprises de proximité

Boris Vallaud, qui représente Anne Hidalgo, a introduit les échanges avec les représentants de l’U2P avant de céder sa place à Valérie Pécresse. La candidate des Républicains promet un « choc fiscal pour les entreprises » et propose ainsi de supprimer la Cotisation sur la valeur ajoutée des entreprises (CVAE) pour toutes les entreprises jusqu’à 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, contre un plafond fixé à 500 000 euros aujourd’hui.

10h38 : Pour Robert Ménard, la retraite à 60 ans « n’a pas de sens »

Le maire de Béziers accablent sur RMC les promoteurs de la retraite à 60 ans, comme Jean-Luc Mélenchon et Fabien Roussel, estimant que cela « n’a juste pas de sens ». Pourtant, Marine Le Pen, que Robert Ménard soutient, propose également la retraite à 60 ans pour ceux qui ont commencé à travailler à 20 ans.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

« Les gens sont dans une situation inégalitaire par rapport à la retraite, estime toutefois l’élu. Il faut à la fois allonger l’âge de la retraite pour tout un tas de gens, et puis prendre en compte la vraie pénibilité, la réponse n’est pas simpliste. »

10h27 : Hidalgo, Roussel et Jadot présentent leur projet pour le sport au siège du CNOSF

Le quinquennat du futur président de la République sera notamment marqué par l’organisation des Jeux olympiques de Paris en 2024. Valérie Pécresse était elle aussi attendue à l’évènement organisé à la Maison du Sport (Paris 13ème), mais a finalement annulé sa venue. Brigitte Henriques, présidente du Comité national olympique et sportif français (CNOSF), regrette en introduction la « faible représentation » des candidats, alors que seuls 3 prétendants sur 12 ont fait le déplacement.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

10h21 : Zemmour et Marion Maréchal « sont méchants », attaque Robert Ménard

« Ils ne sont pas gentils avec les gens  ! », ajoute le maire de Béziers au micro de RMC. « Ils ne sont pas attentifs aux gens, ajoute-t-il. La politique, ce n’est pas un cours de géopolitique ou une interview dans Valeurs actuelles de dix pages avec tout un tas de considérations plus ou moins intellectuelles. » Robert Ménard juge que le candidat de Reconquête est « dur », mais « elle, elle est pareille ». « Chaque fois, la première réaction, elle est dure, cassante, sans beaucoup de cœur », dénonce-t-il.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

10h14 : « Zemmour et Mélenchon sont pro-russes », affirme Robert Ménard, soutien de Le Pen

Sur le plateau de RMC, le maire de Béziers Robert Ménard, proche d’Eric Zemmour en début de campagne, qualifie désormais le candidat de Reconquête d’« ex-ami ». « Sur l’Ukraine, c’est au-dessus de mes forces, souffle-t-il. Spontanément, ils [Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon] sont pro-russes, ils adorent l’espèce de virilité de Poutine, ils détestent tellement les Américains… » Marine Le Pen, que Robert Ménard soutient, est pourtant elle aussi critiquée pour ses positions « complaisantes » à l’égard du président russe.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

10h05 : 69% de participation au premier tour, anticipe un sondage

L’enquête quotidienne Ifop-Fiducial pour Paris Match, LCI et Sud Radio prévoit que 69% des Français se présenteront aux urnes le 10 avril prochain, dans 24 jours. C’est un demi-point de moins que la veille et un point de moins que mardi. En 2017, la participation s’était élevée à 77,77%, contre 79,48% en 2012 et 83,77% en 2007.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

79h54 : 28% des inscrits sur les listes électorales ne savent pas encore pour qui ils voteront

Selon une étude de l’Ifop pour Le JDD publiée ce jeudi, le vote au premier tour de l’élection présidentielle reste incertain pour plus d’un quart des inscrits sur les listes électorales (28%). C’est chez les sympathisants du Parti socialiste que l’indécision est la plus grande, puisque 38% des répondants et déclarant une proximité politique avec le PS ne sont pas encore décidés à 24 jours du scrutin. En revanche, les soutiens d’Emmanuel Macron sont déterminés à voter pour le chef de l’Etat, puisque seuls 4% d’entre eux restent indécis.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

9h27 : 1,42 millions de Français ont suivi Le Pen mercredi soir dans « Face à Baba »

Mercredi soir, la candidate du Rassemblement national a notamment débattu avec Yannick Jadot, Marlène Schiappa et Jean Messiha dans le cadre de l’émission « Face à Baba » présenté par Cyril Hanouna sur C8. 1,42 millions de Français ont suivi les échanges de Marine Le Pen. C’est moins que les deux précédents candidats s’étant prêtés à l’exercice, Eric Zemmour et Jean-Luc Mélenchon, qui ont attiré chacun un peu plus de 2 millions de téléspectateurs.

9h07 : Macron « est si fébrile sur son bilan qu’il ne veut pas en débattre », tacle Jadot

Sur le plateau de BFM TV, Yannick Jadot charge Emmanuel Macron qui refuse de débattre avec ses adversaires avant le premier tour. Il « est si fébrile sur son bilan qu’il ne veut pas en débattre », tacle le candidat écologiste. « Il nous faut un beau et grand débat démocratique pour tirer toutes les leçons de ces crises, pour savoir comment les uns et les autres veulent y répondre, et que ce soit un vrai choix positif de société pour les cinq premières années. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

9h02 : Jadot précise sa volonté de « réparer l’école »

Dans un article de La Croix publié mercredi soir, le candidat écologiste indiquait qu’il n’excluait pas de réduire la période de vacances scolaires et qu’il souhaitait « revoir les obligations de service des enseignants ».

Sur BFM TV, Yannick Jadot précise ce matin son projet pour « réparer l’école » : augmentation du salaire des enseignants, recrutement de 65 000 personnes… Quant aux vacances scolaires, l’eurodéputé imagine « une classe verte lors de la première semaine de juillet pour une éducation à la nature ».

9h : Le Pen dévoile son affiche de campagne

La candidate du Rassemblement national a choisi le slogan « Femme d’état » pour l’affiche de sa campagne officielle, qui reprend la photo utilisée au lancement de sa « précampagne »  début février. L’inscription « Marine présidente » orne désormais le haut de l’affiche et la devise « La France qu’on M » n’apparait plus que pour renvoyer vers le site de campagne de la députée du Pas-de-Calais.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

8h45 : Jadot demande au gouvernement de monter immédiatement le SMIC de 5%

Le plan du gouvernement pour aider les entreprises face aux conséquences économiques de la guerre en Ukraine n’est « surtout pas un plan de résilience » tacle Yannick Jadot. « L’idée de la résilience, c’est qu’on fait face à la conjoncture, mais aussi qu’on change structurellement le système qui fait qu’on se prend des crises les unes après les autres », estime le candidat écologique, qui estime que le gouvernement n’a « rien anticipé ».

L’eurodéputé demande notamment au gouvernement d’augmenter « immédiatement le SMIC de 5% » pour faire face à l’augmentation des prix, « d’imposer les négociations sur tous les bas salaires ». Yannick Jadot propose également un chèque énergie de 400 euros pour les familles les plus en difficulté.

8h41 : Le « plan de résilience », un « pansement insuffisant » estime Dupont-Aignan

Mercredi, le gouvernement a dévoilé les aides du « plan de résilience » promis par Emmanuel Macron pour faire face aux conséquences économiques du conflit en Ukraine, qui entraîne une flambée des prix de l’énergie et des matières premières. « Je demande une action forte depuis des semaines, c’est un pansement insuffisant, très complexe, une usine à gaz pour les entreprises parce qu’il y a plein de conditions », charge Nicolas Dupont-Aignan sur le plateau de Franceinfo.

8h34 : Bruno Retailleau « ne veut pas croire » à un ralliement de Nicolas Sarkozy à Macron

Selon les informations de Nice Matin, l’ancien chef de l’Etat pourrait annoncer son soutien à Emmanuel Macron ce dimanche. « Je ne veux pas y croire, lance Bruno Retailleau sur le plateau de CNews. Ce serait une terrible déception pour tous celles et ceux qui l’ont accompagné, qui se sont dépensés, qui ont milité pour lui. Lui qui avait endossé le débat sur l’identité nationale, comment pourrait-il soutenir Emmanuel Macron qui, lui, veut déconstruire l’histoire de France ? »

8h32 : Eric Woerth étrille Gérard Larcher, qui questionne la légitimité d’un candidat élu sa campagne

Mardi, le président du Sénat, Gérard Larcher (Les Républicains) accusait Emmanuel Macron de vouloir « enjamber l’élection » en refusant de débattre avec ses adversaires et alertait du manque de « légitimité » d’un président élu sans campagne. « On n’a pas le droit de dire ça, surtout quand on est Gérard Larcher, dénonce Eric Woerth au micro de Sud Radio. C’est presque un appel à dresser des barricades. »

8h29 : Pour Julien Bayou, Macron « a eu beaucoup de pudeur » avec le « dictateur » Vladimir Poutine

Emmanuel Macron refuse de taxer Vladimir Poutine de « dictateur » malgré la guerre qu’il a entamée en Ukraine. Le chef de l’Etat « a eu beaucoup de pudeur » selon Julien Bayou, qui « comprend qu’il faut entretenir un dialogue » mais dénonce « la naïveté, l’arrogance » du président d’avoir reçu Vladimir Poutine à Versailles en 2017. « Il est important de dire les choses  : Vladimir Poutine a rasé Grozny, Alep, a envahi la Géorgie, le Donbass, énumère-t-il. C’est un criminel de guerre. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

8h25 : Eric Woerth balaye les accusations d’électoralisme autour du « plan de résilience »

« Il ne faudrait pas aider les français parce qu’il y a une élection présidentielle ? », questionne le député de l’Oise, rallié à Emmanuel Macron, au micro de Sud Radio. « Si, il faut aider les français ! », lance-t-il au lendemain de l’annonce du gouvernement du « plan de résilience » pour faire face aux conséquences économiques du conflit en Ukraine.

« Oui c’est de l’argent public et dans les années qui viennent, il faudra une politique très sérieuse de dépenses publiques », alerte toutefois le président de la commission des finances à l’Assemblée nationales.

8h13 : Sur le plan de résilience, « là encore on est dans l’improvisation », tacle Julien Bayou

Mercredi, le gouvernement a dévoilé les aides du « plan de résilience » promis par Emmanuel Macron pour faire face aux conséquences économiques du conflit en Ukraine, qui entraîne une flambée des prix de l’énergie et des matières premières. « Là encore, improvisation », estime Julien Bayou, secrétaire nationale d’EELV. « Vous avez une partie de la population qui est prise à la gorge par les dépenses contraintes, ce n’est pas nouveau, ajoute-t-il. Les Gilets jaunes en 2018 le disaient déjà. »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

8h04 : Julien Bayou « voit de l’improvisation totale » du gouvernement sur la Corse

« Il a fallu un drame et la tentative d’assassinat de Yves Colonna pour que le gouvernement se préoccupe de la situation en Corse, dénonce le secrétaire nationale d’EELV. Ca fait plus d’un an qu’il y a une majorité – celle de Gilles Simeoni – pour engager des discussions. L’assemblée des Régions de France avait déjà dit qu’il fallait envisager l’autonomie de la Corse. Emmanuel Macron préside en jacobin depuis Paris et discute quand ça l’arrange. »

Corse : la question de l’autonomie ressurgit et enflamme le débat politique

Emmanuel Macron a-t-il cédé à la violence des manifestants corses, comme accuse l’opposition ? Faire miroiter l’autonomie voulue depuis tant d’années juste avant la présidentielle peut sembler électoraliste. Selon le politologue Thierry Dominici, la décentralisation était pourtant depuis longtemps prévue à l’agenda politique du gouvernement. Lire notre article.

7h49 : Démission fracassante chez les Jeunes écologistes

Lucas Variol, co-cordinateur des Jeunes écologistes (JE), le mouvement jeune d’EELV, en Ile-de-France a annoncé mercredi soir sa démission « face au comportement de certains cadres d’EELV depuis plusieurs mois ». « A chaque tweet ou propos critiques sur le candidat, des cadres du parti s’évertuent à mettre des pressions sur les représentant.e.s des JE pour limiter la liberté d’expression de leurs membres », accuse-t-il.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Et énumère : « Menaces d’exclusion pour un tweet à 4 likes, propos insultants et contacts direct de la direction pour un tweet à 900, procédures face a des organes de contrôle pour un serment… Le centralisme bureaucratique a l’état pur.»

7h31 : Jadot n’exclut pas de réduire la période de vacances scolaires

Dans une interview pour La Croix publiée mercredi soir, le candidat écologiste indique qu’il envisage également de « revoir les obligations de service des enseignants ». Pour Yannick Jadot, « il faut mieux articuler et équilibrer dans la journée les savoirs fondamentaux (lire, écrire, compter) et consacrer plus de temps aux savoirs pratiques, à la nature, à la culture, aux sports, aux travaux manuels ».

7h03 : Macron présente son projet pour un second mandat

Leasing de voitures électriques, baisse des droits de succession, RSA conditionné, expérimentation à l’école, attractivité des métiers médicaux… Emmanuel Macron dévoile ce jeudi une trentaine de mesures de son programme, lors d’une conférence de presse. Le programme du président-candidat devrait aussi être détaillé dans un cahier d’une vingtaine de pages.

Lors de son seul événement public (une rencontre avec 250 habitants de Poissy), il a expliqué vouloir proposer « quatre grands pactes » aux Français : un « pacte européen » pour défendre l’Europe et sa sécurité, un « pacte entre les générations », couvrant les sujets d’éducation, de santé et de l’autonomie, un « pacte productif pour l’emploi et « réindustrialiser le pays » et un »pacte républicain » sur les sujets de « l’immigration, la laïcité, la sécurité et l’intégration ».

Emmanuel Macron, un quinquennat de crises

Ce jeudi, le candidat Emmanuel Macron présente son programme lors d’une conférence de presse. Le moment est donc venu d’examiner le bilan du président. « Rarement la France avait été confrontée à une telle accumulation de crises », écrivait-il dans sa déclaration de candidature. Retour sur une ambition contrariée dans cet article.

7h02 : Des candidats au chevet de l’hôpital ce jeudi devant la FHF, sans Macron ni Mélenchon

Marine Le Pen, Valérie Pécresse, Eric Zemmour, Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Fabien Roussel défendront ce jeudi leurs programmes pour l’hôpital et la santé en général lors d’un « grand oral » organisé par la Fédération hospitalière de France (FHF).

Emmanuel Macron sera représenté par le ministre de la Santé, Olivier Véran. Jean-Luc Mélenchon a décliné l’invitation et Nathalie Arthaud, Nicolas Dupont-Aignan, Jean Lassalle et Philippe Poutou n’ont pas été conviés. Notre article à lire ici.

7h01 : Les invités des matinales

  • Sur Public Sénat à 8 heures : Julien Bayou, secrétaire national d’Europe Écologie Les Verts
  • Sur Radio J à 7h45 : Olivier Faure, Premier secrétaire du Parti socialiste
  • Sur Sud Radio à 8h15 : Eric Woerth, président de la Commission des Finances et soutien d’Emmanuel Macron
  • Sur CNEWS à 8h15 : Bruno Retailleau, président du groupe LR au Sénat
  • Sur LCI à 8h30 : Robert Ménard, maire de Béziers
  • Sur France info à 8h30 : Nicolas Dupont-Aignan, candidat Debout la France
  • Sur RMC/BFMTV à 8h30 : Yannick Jadot, candidat écologiste

Ce qu’il faut retenir de la journée de mercredi

  • La plupart des candidats ont réagi aux propos de Gerald Darmanin qui a indiqué que le gouvernement était « prêt à aller jusqu’à l’autonomie de la Corse ».
  • Emmanuel Macron sera bien en meeting à Paris le 2 avril à 14h30, mais le lieu exact n’a pas été précisé.
  • Le président va proposer de réduire les droits de succession en ligne directe et indirecte.
  • Valérie Pécresse a été aspergée de poudre rose en marge de son grand oral devant les représentants de la CPME. La candidate LR tiendra son dernier meeting à Lyon le 7 avril.
  • Emmanuel Macron reste largement en tête du premier tour avec 30% des intentions de vote, devant Marine Le Pen (19,5%) et Jean-Luc Mélenchon (13,5%) qui se hisse à la troisième place, selon un sondage Harris Interactive pour Challenges.

7 heures : Bienvenue dans ce direct consacré à l’actualité politique et à la campagne en vue de l’élection présidentielle de 2022.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi