Insolite. Il fait sursauter son collègue après s’être fait passé pour mort, il est renvoyé

Ils ont voulu faire une blague à leur collègue, mais ils sont peut-être allés un peu trop loin. Plusieurs employés des pompes funèbres T Cribb & Sons, à Londres, ont mis en scène et filmé leur canular. Sur la vidéo, diffusée début mars sur Twitter, on voit un homme s’approcher d’un sac mortuaire. Son collègue, dans la confidence, en ouvre la fermeture éclair, et celui qui est caché à l’intérieur en jaillit en poussant un cri, faisant sursauter l’employé visé par la blague.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Le directeur présente ses excuses

Le directeur de T Cribb & Sons, John Harris, a déclaré au Daily Mail qu’il avait suspendu de leurs fonctions plusieurs personnes impliquées. « Cette blague n’aurait jamais dû avoir lieu ni être partagée. Je n’ai pas les mots ». Il a présenté ses excuses aux personnes qui auraient été offensées par la vidéo, qu’il juge irrespectueuse. « Je vais peut-être devoir perdre des salariés très expérimentés. L’un d’eux travaille avec moi depuis 25 ans ».

La vidéo a reçu plus des dizaines de milliers de mentions « J’aime ». Dans les commentaires, on constate en fait que peu de personnes s’offusquent de la blague comme le laissent entendre l’article du Daily Mail et la réaction du directeur des pompes funèbres. « Si cela les aide à affronter leur métier difficile, je ne vois pas le problème », commente un internaute, tandis que beaucoup d’autres écrivent qu’ils ont ri en la visionnant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi