comment des supporters se retrouvent sans billet au dernier moment

« J’ai reçu un mail dans mes spams mardi soir à 21h07 pour me dire que mes billets étaient annulés. » Comme Antoine, de nombreuses personnes, supporters marseillais ou simples fans de football, ont reçu ce même message. Ainsi, ils ne pourront donc pas assister au huitième de finale de Ligue Europa conférence jeudi 17 mars, opposant le FC Bâle à l’OM. 

Tout commence avec la décision de la police cantonale de Bâle-Ville de fermer le parcage visiteur, le 11 mars, au lendemain du match aller lors duquel quelques heurts avaient émaillé la soirée entre supporters bâlois et marseillais. Marseille sollicite alors une médiation de l’UEFA qui ne donnera rien.

Le club suisse décide, ensuite, de laisser sa billetterie ouverte pour la France. Il est rapidement submergé de demandes de la part de supporters basés dans les Bouches-du-Rhône, mais également de ceux habitant proche de la Suisse. Malgré la possibilité de placer les fans marseillais dans une même tribune pour éviter qu’ils ne se retrouvent avec des locaux, le FC Bâle décide d’annuler les billets des supporters français prévus en nombre.

info billetterie #FCBOM

18.752 billets vendus pour le moment. Vos places ici https://t.co/oVgTemwF9p#MirSinBasel | #UECL pic.twitter.com/k6ePRD3dlX

— FC Bâle 1893 (@FC_Basel_fr) March 14, 2022

Info billetterie avant @OM_Officiel#MirSinBasel | #FCBOM | #UECL pic.twitter.com/JqGPXcNwUs

— FC Bâle 1893 (@FC_Basel_fr) March 15, 2022

La billetterie en ligne est également fermée et seules deux boutiques sont habilitées à vendre les sésames. La situation frustre un grand nombre de supporters. « Le match est à 18h45 donc je m’étais organisé pour pouvoir y aller notamment au niveau du travail », raconte Antoine. Sans être vraiment supporter de Marseille, mais habitant à la frontière franco-suisse, il avait prévu de se rendre au stade avec un ami.

« J’étais une tribune latérale située en bas, afin d’être bien placé pour voir le match. On était ni avec les ultras de Bâle, ni avec ceux de Marseille », ajoute-t-il. « La décision est à revoir, la méthode de communication est à revoir… C’est une catastrophe », fustige-t-il. 

Du côté de la Commanderie, la direction est vent debout contre les décisions successives du club suisse. Elle pourfend les « informations contradictoires (…) concernant l’accueil de ses supporters », dans un communiqué publié mardi sur le site officiel du club. Pour Jacques Cardoze, directeur de la communication de l’Olympique de Marseille, « c’est du jamais-vu ».

« Le principe d’équité n’est pas respecté et l’argument de la sécurité ne peut pas être retenu car la meilleure des sécurités, c’est d’autoriser un parcage visiteur. »

Jacques Cardoze, directeur de la communication de l’OM

à franceinfo: sport

Le FC Bâle, qui dit avoir annulé les « réservations extrarégionales » en provenance de la France, ainsi que les réservations « clairement » faites par des Français, s’attend tout de même à accueillir « environ 4 000 spectateurs français », répartis dans différentes tribunes. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi