un gardien et un attaquant décisifs, un grand absent, des Blues fragilisés en coulisses… Ce qu’il faut savoir avant le huitième de finale retour

Jamais en mesure de vraiment mettre en danger Chelsea au match aller, Lille s’est incliné 2-0 face à des Blues peu impressionnants mais rudement efficaces. Des petits détails ont fait la différence, comme souvent dans les grands matchs. Jocelyn Gourvennec devra les corriger pour tenter de se qualifier en quarts de finale de Ligue des champions, mercredi 16 mars, dans un stade Pierre-Mauroy plein. 

Sans Renato Sanches, Lille continue d’y croire

Avec deux buts de retard à remonter sur le champion en titre, la tâche s’annonce on ne peut plus ardue pour les Lillois. Mais les Nordistes veulent y croire. « Vous ne pouvez pas nous empêcher de rêver d’un exploit », a martelé Jocelyn Gourvennec après le match nul décevant face à Saint-Etienne vendredi (0-0). L’entraîneur du Losc a également rappelé son envie de marquer au plus vite pour faire la moitié du chemin et mettre la pression sur les Blues.

Jocelyn Gourvennec : « Je crois à un possible exploit. On a dit qu’on jouerait la @ChampionsLeague à 300%, et on le fait. On a terminé en tête de notre groupe. C’est une compétition imprévisible. Il faudra emmener le stade avec nous pour rêver plus grand ».#LOSCCHE #UCL pic.twitter.com/U9FSIr1iPS

— LOSC (@losclive) March 15, 2022

L’abandon de la règle du but à l’extérieur avantage également les Dogues qui n’ont pas réussi à faire trembler les filets de Stamford Bridge. L’an dernier, un seul but de Chelsea au stade Pierre-Mauroy aurait obligé Lille à marquer trois buts de plus que son adversaire.

Néanmoins, la qualification lilloise constituerait bel et bien un véritable exploit, d’autant que leur meilleur joueur au match aller ne figurera pas sur la feuille de match. Le métronome de l’équipe, Renato Sanches, s’est en effet blessé à la cuisse gauche lors de la rencontre contre Saint-Etienne, vendredi.

Chelsea solide malgré l’incertitude autour de la situation de Roman Abramovitch

Dans l’œil du cyclone après l’invasion de l’Ukraine par la Russie, Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea, a vu une pluie de sanctions s’abattre sur lui. Ces mesures de rétorsion économique visent ses biens, parmi lesquels son club. Le gouvernement britannique a frappé fort : les Blues, qui ont vu leurs dépenses plafonnées, craignent la faillite. La vente du club, souhaitée par Abramovitch, demeure incertaine.

« La priorité, c’est de prendre nos responsabilités pour les gens qui nous permettent d’être dans un grand club, et ça représente des centaines de personnes », a déclaré l’entraîneur de Chelsea, Thomas Tuchel, en conférence de presse mardi, pour souligner que cette situation pouvait également créer un supplément d’âme chez ses joueurs.

Dans ce contexte, les joueurs s’en sortent d’ailleurs plutôt bien avec quatre victoires en autant de rencontres durant le mois de mars. Face au nouveau riche Newcastle, samedi, les Londoniens ont fait face à une équipe bien regroupée et tenace mais sont parvenus à marquer le seul but du match en toute fin de rencontre (89e). A l’issue de la rencontre, Thomas Tuchel a souligné la motivation de ses troupes. De son côté, il s’est dit prêt à louer et conduire un minibus s’il le fallait pour se déplacer à Lille.

Une sérénité défensive retrouvée avec Léo Jardim

Bien loin de ses standards défensifs de l’an dernier qui lui ont permis d’être champion de France, Lille a eu du mal à garder sa cage inviolée cette saison. Sur les 23 premiers matchs de championnat, les Dogues n’ont gardé que deux fois leurs cages inviolées (contre Marseille et Lyon). Mais après la débâcle face au PSG, Jocelyn Gourvennec a choisi de relancer Léo Jardim dans les buts, et le Portugais n’a toujours pas encaissé le moindre but en cinq matchs de Ligue 1 depuis son retour.

Le @losclive a gardé sa cage inviolée lors de ses 5 derniers matchs de championnat !

C’est la meilleur série en cours en France … et en Europe

Focus sur la solidité de Léo Jardim et des Dogues ⤵ https://t.co/E4pT1CT6jv

— Ligue 1 Uber Eats (@Ligue1UberEats) March 14, 2022

Les Dogues peuvent donc s’appuyer sur leur gardien et une charnière Fonte-Botman qui a retrouvé de sa superbe. Mais en face, Chelsea n’est pas en reste avec Edouard Mendy, élu meilleur gardien de la saison dernière par l’UEFA et meilleur gardien de l’année par la Fédération internationale de football en janvier. Les Blues n’ont encaissé que 19 buts en 28 rencontres de Premier League et ont gardé leur cage inviolée à l’issue de cinq des sept rencontres de Ligue des champions.

Kai Havertz en pleine forme

Premier buteur au match aller, il avait contrarié les plans des Lillois dès la huitième minute de jeu en ouvrant le score. En pleine confiance depuis la Coupe du monde des clubs et son but libérateur à la 117e minute, l’Allemand a inscrit quatre buts et délivré une passe décisive lors des trois derniers matchs de championnat. C’est une nouvelle fois lui qui est venu libérer les siens face à Newcastle samedi en fin de match.

Kai Havertz célèbre son but en fin de match contre Newcastle en Premier League, le 13 mars 2022 à Stamford Bridge. (JUSTIN TALLIS / AFP)

Aligné désormais à la pointe de l’attaque, le milieu offensif de formation de 22 ans occupe une place de choix dans l’équipe championne d’Europe malgré la concurrence de Romelu Lukaku, et alors que Timo Werner a été déplacé sur un côté. Le gaucher au pied chirurgical se montre également très dangereux dans les airs. Lille l’a appris à ses dépens au match aller. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi