Corse. Le gouvernement se dit « prêt à aller jusqu’à l’autonomie » de l’île, assure Gérald Darmanin

Dans un entretien au journal Corse-Matin, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin assure que le gouvernement est « prêt à aller jusqu’à l’autonomie » de la Corse. Il annonce qu’il va engager une « discussion sans précédent autour de la question institutionnelle ». Mais pour cela, il faudra qu’Emmanuel Macron soit réélu. Le processus sera « logiquement engagé pendant le second mandat du président de la République », déclare le ministre.

Mais le préalable à une discussion entre les élus corses et le gouvernement autour de l’avenir de l’île est le retour au calme, a insisté le locataire de la place Beauvau. « Il ne peut pas y avoir de dialogue sincère en démocratie sous la pression des bombes agricoles et la présence, ou l’omniprésence, des forces de l’ordre. »

Deux semaines de tensions

Après deux semaines de grande tension et de violence sur l’île, le ministre de l’Intérieur avait annoncé lundi sa venue en Corse, pour ce mercredi et jeudi, assurant vouloir « ouvrir » un « cycle de discussions » sur l’avenir de l’île. Ce dialogue est très attendu par les Corses depuis l’agression violente d’Yvan Colonna le 2 mars, dans la prison d’Arles (dans les Bouches-du-Rhône) où il purgeait une peine de prison à perpétuité pour sa participation à l’assassinat du préfet Erignac en 1998 à Ajaccio.

A Corse-Matin, Gérald Darmanin indique d’ailleurs qu’il s’engage à faire « la vérité sur ce qui est arrivé à Yvan Colonna » en prison.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi