Programme télé. « Face à face », la nouvelle série de France 3 entre enquêtes policières et intrigue familiale

Quand le premier épisode commence, Justine ne sait pas encore qu’elle a une demi-sœur. Dans Face à face, la nouvelle série diffusée sur France 3 à partir de ce mardi à 21h10, Claire Borotra interprète cette juge d’instruction qui apprend, à la mort de son père, que celui-ci avait une fille cachée. Et cette demi-sœur inconnue n’est autre que Vanessa, la policière qui enquête sur les mêmes affaires que Justine.

Deux demi-sœurs aux caractères opposés

L’aînée est droite dans ses bottes et n’arrive pas à concevoir que son père ait pu avoir une liaison et vivre dans le mensonge, tandis que la seconde n’hésite pas à transgresser les procédures si cela lui permet de faire avancer son enquête. En plus d’être en constant désaccord concernant les affaires qu’elles doivent résoudre dans chaque épisode, elles se retrouvent à partager leur vie quand Vanessa vient s’installer chez Justine, dans cette maison dont elle a hérité pour moitié.

De la police à la justice

En douze épisodes d’un peu moins d’une heure, la fiction qui a été tournée à Strasbourg mêle enquêtes policières et comédie, justice et famille. « On a commencé avec cette idée de la complémentarité entre le travail de la police et le juge d’instruction. L’idée était que la policière trouve le coupable mais que le dernier acte de chaque épisode soit consacré à comment la juge va réussir à ce qu’il soit condamné », raconte le scénariste Yann Le Gal en conférence de presse. En effet, dans chaque affaire, une loi fait obstacle à ce que la justice soit rendue, comme par exemple le délai de prescription ou le droit de refuser de se soumettre à un test ADN.

Une grande complicité entre les actrices

Si, devant la caméra, elles peuvent difficilement se parler sans se disputer -Justine n’accepte pas Vanessa comme sa sœur-, les deux actrices ont à l’inverse développé une grande complicité. « Vous vous appelez sœurette aujourd’hui ! » s’amuse le producteur, Sébastien Charbit. « Tu avais un côté grande sœur avec moi parce que j’ai beaucoup moins tourné que toi », lance Constance Gay à Claire Borotra. Elles n’ont finalement pas passé énormément de temps ensemble sur le tournage car pour gagner du temps, la série était tournée sur deux plateaux en parallèle. Mais Claire Borotra raconte qu’en se retrouvant dans leur loge en-dehors des heures de travail, elles ont appris à se connaître et ont construit cette relation. « Quand on se retrouvait pour filmer les scènes ensemble dans la maison, c’était ma récré de la semaine », sourit Constance Gay.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Claire Borotra analyse cette « attirance irrépressible » entre leurs personnages, qui coexiste avec « un rejet de tout ce qu’est l’autre » : « Souvent, dans une fratrie, le deuxième enfant se développe à l’inverse du premier pour avoir sa propre identité. Là, c’est drôle parce qu’elles n’ont pas vécu ensemble mais elles reprennent leur relation comme après 25 ans de vie commune ».

Lorsque les deux comédiennes sont interrogées sur leurs points communs avec leurs personnages, on s’aperçoit vite qu’elles n’auraient pas pu échanger leurs rôles : Claire Borotra admet être toujours très préparée avant les tournages, tandis que Constance Gay est plus dans l’instinct. « On a deux façons de travailler différentes mais qui se complètent », note la première.

D’autres acteurs invités au fil des épisodes

En plus de la thématique omniprésente de la sororité, des relations familiales plus complexes se dessinent dès les premiers épisodes, notamment autour du personnage joué par Pascal Demolon, qui est le mari de Justine mais travaille avec Vanessa. D’autres acteurs et actrices font des apparitions le temps d’un épisode, en lien avec les affaires traitées, notamment Agnès Soral, Mathieu Madénian, Yaniss Lespert, ou encore Bérangère McNeese.

« Face à face », réalisé par Julien Zidi et July Hygreck, douze épisodes de 52 minutes, à partir du mardi 15 mars à 21h10 sur France 3.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi