un changement de voie choisi mais aussi subi en Alsace

Un français sur deux songe à une reconversion professionnelle selon une étude publiée sur le site nouvelleviepro.fr. France Bleu est partenaire de la journée nationale de la reconversion le 9 novembre. Toujours d’après cette étude, la pandémie a donné un coup d’accélérateur pour sauter le pas. Mais il faut relativiser ces chiffres selon Christophe Wambst, directeur opérationnel du Greta Nord-Alsace. « Dans notre secteur, nous accueillons essentiellement des demandeurs d’emploi. La reconversion peut être choisie, mais elle peut aussi être subie. »

La reconversion n’intervient pas du jour au lendemain, c’est un processus de longue haleine. « Il y a tout un travail effectué avec les missions locales, le pôle emploi, et ensuite le Greta vérifie les pré requis et invite à découvrir les métiers, propose des formations. » La clé, c’est de prendre du temps. « Pour les personnes qui sont en poste, c’est une prise de risque, il faut que le projet soit bien réfléchi. » 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi