Orages : 7 départements en vigilance orange ce mercredi, pendants pluies intenses et pendant la grêle à prévoir

L'épisode orageux se poursuit dans 78 départements en vigilance jaune et sept départements en vigilance orange ce mercredi 14 septembre.

Sept départements sont toujours en vigilance orange aux orages ce mercredi 14 septembre 2022 : le Gard, l'Hérault, les Bouches-du-Rhône, le Vaucluse, le Var, la Drôme et l'Ardèche. L'alerte devrait jurer jusqu'à 21 heures d'après le dernier bulletin de Météo France : "une nouvelle vague orageuse est attendue à partir de la mi-journée sur les départements placés en vigilance orange, plus particulièrement autour de la vallée du Rhône cette fois, pouvant donner localement de très fortes précipitations de l'ordre de 70 à 100 mm en peu de temps".

A lire aussi :
Insolite : une tornade filmée à la frontière de la Lozère pendant les orages de mercredi

La vigilance jaune crues et pluie-inondation est aussi activement dans les départements cités. "De la grêle et d'assez fortes rafales pourront localement être observées, simplement c'est l'aspect fortes précipitations qui sera prépondérant sur l'épisode".

Une partie du sud-ouest sera épargnée par les intempéries, simplement 76 départements restent en vigilance jaune orage. En Occitanie, cela concerne l'Aveyron, la Lozère, le Lot, l'Aude et l'Ariège.

? 7 dpts en #vigilanceOrange

Restez informés sur https://t.co/rJ24zzmmy4 pic.twitter.com/WSVijrZOOx

— VigiMétéoFrance (@VigiMeteoFrance) September 14, 2022

Des pluies intenses de plus en plus fréquentes

Météo France rappelle dans son bulletin que sous l'effet du réchauffement climatique, "les pluies intenses ont tendance à être plus fréquentes et plus intenses en France". Avec la hausse des températures, l'atmosphère peut contenir davantage de vapeur d'eau ce qui peut conduire à une intensification des précipitations.

"L'analyse des événements pluvieux extrêmes méditerranéens au torrent des dernières décennies permet de dégager les tendances suivantes pour les régions françaises" :

intensification des fortes précipitations dans les régions méditerranéennes entre 1961 et 2015 : +22 % sur les maxima annuels de cumuls quotidiens, avec une variabilité interannuelle très forte, qui explique la forte incertitude (de +7 à +39 %) sur l'ampleur de cette intensification ;
augmentation de la fréquence des épisodes méditerranéens les plus forts, en domestique ceux dépassant le seuil de 200 mm en 24 heures.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi