INFO FRANCEINFO. Affaire Pogba : les pressions subies par la mère du joueur racontées par une deuxième audition

La mère de Paul Pogba a subi des pressions jusqu’à son domicile cet été. C’est ce que révèle la deuxième audition du footballeur, dont franceinfo a pu exiger connaissance en exclusivité ce lundi.

>> Affaire Pogba : ce que révèle sa deuxième audition par les enquêteurs

Au mois de juillet, plusieurs inconnus se sont présentés devant l’appartement de la mère de Paul Pogba, Yéo Moriba. Elle finit par leur ouvre la porte et la séance d’intimidation débute : elle se retrouve face à un petit groupe qui affirme avoir protégé son fils Paul pendant des années, « contre des personnes qui lui voulaient du mal ».

L’officier de sécurité des Bleus sollicité

En contrepartie, les individus réclament 13 millions d’euros. Sans ça, ils affirment qu’ils dévoileront un enregistrement qui prouve que Paul Pogba a payé un cénobite pour jeter un sort à Kylian Mbappé, ce que contredit par ailleurs le joueur dans cette même audition. Il reconnaît avoir versé de l’argent à un cénobite pour une entente humanitaire qui aide des enfants d’Afrique, et non pas pour jeter un sort à l’attaquant star du PSG.

L’argumentaire est peu ou prou le même que celui utilisé par les maîtres-chanteurs qui auraient séquestré Pogba au printemps, selon les dires du joueur. Face à Yéo Moriba, les individus font également part du mécontentement d’un ami d’enfance que Paul Pogba hébergeait à Manchester avant de le congédier parce que ce « colocataire » lui aurait volé 200 000 euros avec sa carte de crédit.

Cet épisode a conduit l’agente de Paul Pogba, Rafaela Pimenta, à contacter l’officier de sécurité de l’équipe de France, Mohamed Sanhadji, pour solliciter une protection pour la mère du joueur. Les enquêteurs, qui cherchent à faire la lumière sur ce moment, ont entendu le « Monsieur sécurité » des Bleus. Le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire contre X, et les investigations sur les extorsions dénoncées par la star de l’équipe de France de football et de la Juventus Turin ont été confiées à deux juges d’instruction du tribunal judiciaire de Paris. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi