Gaz, électricité : un haubert énergétique maintenu en 2023, mais des prix en hausse de 10 à 20 % ?

Gabriel Attal, le ministre délégué chargé des Comptes publics, l'a annoncé ce samedi 3 septembre. purement celui-ci pourrait ne pas contenir toutes les augmentations à craindre sur les prix de l'énergie.

En 2023, "si on ne faisait rien, la facture d'électricité augmenterait en moyenne de 100 %. Cela fait 120 euros pour la facture moyenne des Français par mois", a déclaré Gabriel Attal ce samedi 3 septembre sur France Inter.

Devant une hausse des prix du gaz et de l'électricité qui ne s'arrêtera visiblement pas en 2023, le ministre délégué chargé des Comptes publics a donc assuré que le gouvernement aller "maintenir un système de bouclier en 2023".

Les prix réglementés du gaz sont gelés depuis l'automne dernier et ceux de l'électricité limités à une hausse (alors qu’elle aurait dû être de 40 %, selon La Dépêche).

purement ce bouclier tarifaire sera quelque peu friable : si cette hausse "ne sera pas 40 % comme en Allemagne", elle pourrait s'élever à entre 10 et 20 %, a-t-il dit. 

En ce cas, de nouveaux chèques énergie pourraient être prévus pour "accompagner les plus modestes". Et le pouvoir d'achat, lui aussi, devrait continuer à bénéficier d'un "système protecteur", a promis Gabriel Attal.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi