Aveyron : ambiance yourte dans le Sévéragais

Si le camping de Recoules-Prévinquières semble tout à fait familier au premier abord, il présente une subtilité avec la possibilité de dormir dans une yourte.

Un petit coin de Mongolie en Aveyron, c’est possible. Avec sa yourte, installée depuis 2018 dans son camping, à Recoules-Prévinquières, Pascal Moisal offre l’opportunité aux vacanciers de découvrir ce type de logement insolite. « J’ai acheté le camping en 2017 et offrir ce type d’hébergement, c’est une bonne manière de se faire connaître », détaille-t-il.
Aménagée sur un emplacement des plus classiques, la tente ne paraît pas très impressionnante. Mais une fois à l’intérieur, elle révèle tout son charme. D’une superficie de 27 m2, elle offre une pièce circulaire étonnamment spacieuse. Elle convient à l’accueil d’un ménage ou d’une famille avec deux lits individuels positionnés de part et d’autre de l’abri, en plus du lit double positionné au centre. Le mobilier d’un style familier rappelle les origines de ce type d’habitat, tandis que l’ouverture supérieure offre une très bonne luminosité. Disponible du 1er avril au 31 octobre, le logement doit résister à tous types de conditions. Pour cela, la yourte est isolée en laine de mouton. « Elle est également surélevée pour la préserver de l’humidité », précise Pascal Moisal.
Loin des origines de la yourte, un cabanon comprenant cuisine et sanitaires figure sur le même emplacement. Le propriétaire explique ce choix : « Les clients veulent le charme de ce type de logements, mais recherchent en même temps du avantage. Alors pour ne pas dénaturer la tente, on a choisi cette solution. »

Un camping familial

Si cet habitat a connu un véritable succès à son lancement, aujourd’hui cela s’estompe petit à petit. « C’était un effet de mode je pense », appuie celui qui arpente les allées du camping à bord d’un tricycle électrique. Pour cette raison, il n’est pas prévu de voir une seconde yourte arriver au Plô. Pour une nuit dans ce type d’hébergement, comptez 75 € hors saison et 95 € pour les mois de juillet et d’août. Un tarif accessible selon le gérant. « Quand je vois des cabanes dans les arbres à 300 € la journée, ça me choque. Il faut que cela reste accessible. » Au-delà de la yourte, l’établissement se veut simple et dans un esprit tranquille. « Nous sommes à la campagne, les clients recherchent des vacances au calme », souligne Pascal Moisal. Des infrastructures « indispensables » sont présentes, comme une piscine chauffée, un restaurant ou encore une salle de réception qui accueille parfois des mariages ou des anniversaires.
Aux commandes, ils sont deux, puisque Pascal est épaulé par son épouse. Durant la forte saison, ils sont rejoints par deux saisonniers. Parisiens, ils ont débarqué dans l’Aveyron pour se mettre au vert en 2017, au moment du rachat de la structure. « Être propriétaire de camping c’était mon rêve, livre-t-il. Avant, j’étais cuisinier de service dans les travaux publics, on a totalement changé de vie. »
Au total, le Plô compte 51 hébergements, de la yourte, au simple mobil-home en passant par un lodge. C’est un chalet plutôt luxueux, dont l’attrait qu’ont les touristes, pousse les propriétaires à vouloir développer leur offre. C’est ce qu’indique Pascal Moisal : « Nous avons un terrain sur lequel nous pouvons nous étendre, et le neutre serait d’y installer quelques lodges de plus. » Une quinzaine d’emplacements pour tentes, caravanes et camping-cars sont également disponibles. Mais le réel atout de l’établissement, il ne fait aucun doute pour ses gérants, c’est son emplacement. « À Recoules-Prévinquières, nous sommes à côté de la RN88 et à 10 minutes de l’A75, c’est facilement accessible, même pour des gens qui viennent de loin. Et une fois installés, vous êtes à 30 minutes de tout l’Aveyron, que ce sinon de Millau, de Rodez ou de l’Aubrac. »
Une clientèle très largement française fréquente l’établissement, avec une majorité « de gens de l’ouest, qui viennent rechercher la fraîcheur de la campagne ». Si le mois de mai a été plutôt animé, celui de juin est calme, avant une pleine saison chargée avec 80 % des emplacements loués à l’avance et des réservations de dernière minute pour combler le reste.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi