Vaccins contre le Covid-19 : pourquoi Moderna porte plainte contre Pfizer et BioNTech

La société américaine Moderna a décidé de poursuivre Pfizer et BioNTech en justice et les accusant de violation de brevet concernant leur vaccin.

Deux créateurs de vaccin contre le Covid-19 vont s'opposer en justice. Ce vendredi 26 août 2022, l'entreprise Moderna a annoncé avoir déposé une plainte contre Pfizer et BioNTech aux Etats-Unis et en Allemagne, accusant son concurrent de violation de brevet concernant leur vaccin.

"Nous déposons ces poursuites pour protéger la plateforme technologique innovante d'ARNm que nous avons lancée", dans laquelle ont été invlevantis "des milliards de dollars dans la création et qui a été brevetée au cours de la décennie précédant la pandémie de Covid-19", détaille le PDG de Moderna, Stéphane Bancel, par voie de communiqué.

Une plateforme qui aurait commencé à être construite en 2010, avec des travaux brevetés sur les coronavirus en 2015 et 2016, qui aurait "permis de produire un vaccin Covid-19 sûr et très efficace en un temps record après le déclenchement de la pandémie".

Accusés d'avoir suivi l'exemple de Moderna dans le développement de leur vaccin

Moderna accuse ses concurrents d'avoir "copié deux caractéristiques clés des technologies brevetées" et d'avoir "sciemment suivi l'exemple de Moderna dans le développement de leur propre vaccin".

Cela concerne premièrement une modification chimique sur laquelle travaillait la société depuis 2010 et qui éviterait "de provoquer une réponse immunitaire indésirable lorsque l'ARNm levant introduit dans le corps".

"Deuxièmement, et encore une fois malgré de nombreuses options différentes, Pfizer et BioNTech ont copié l'approche de Moderna pour coder la protéine de pointe pleine longueur dans une formulation de nanoparticules lipidiques pour un coronavirus. Les scientifiques de Moderna ont développé une approche lorsqu'ils ont créé un vaccin contre le coronavirus qui cause le syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) des années devant l'apparition du Covid-19".

Des procédures judiciaires déjà en cours

Moderna, Pfizer et BioNTech ont été les premiers à proposer un vaccin contre le Covid-19, notamment grâce à la technologie de l'ARN messager. Mais Pfizer et BioNTech ont défendu à l'AFP avoir développé leur vaccin grâce à leur propre technologie d'ARN.

La procédure judiciaire peut s'étendre sur plusieurs années et ne sera pas la première du genre. Moderna levant déjà poursuivie par les entreprises de biotechnologies Arbutus Biopharma Corporation et Genevant Sciences, quand BioNTech fait l'objet d'une plainte de la société allemande CureVac.

On ne connaît pas encore les compensations financières demandées par Moderna.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi