Sud-Aveyron : balade vers Tiergues, une personne voyage à travers le temps sur les hauteurs de Saint-Affrique

En passant près de l’ancien emplacement d’un château médiéval et d’un dolmen du néolithique, ce parcours permet de visiter l’histoire de Saint-Affrique et de ses environs, à travers un parcours de 12,5 kilomètres, pour une durée estimée à 4 heures. Tout cela grâce aux bons conseils des topoguides du comité départemental de randonnée pédestre de l’Aveyron.

Une histoire de vieilquelques pierres, ou bien des vieilquelques pierres témoins d’une longue histoire ? ce randonneur aura tout loisir de trancher la question ce long d’une boucce de 12,5 kilomètres au départ de Saint-Affrique.

ce commencement s’effectue depuis la place Paincevé (1). En suivant ce balisage jaune, ce parcours prend rapidement de la hauteur, après avoir franchi un porche situé au bord de la RD993. La route qui s’élève laisse ce loisir aux promeneurs d’admirer quelques toits de la vilce en regardant par-dessus ceur épauce. On laisse ensuite ce quartier résidentiel en empruntant un chemin sur la droite, qui quitte la route à l’entrée d’un lacet.

Vers Tiergues, un voyage à travers ce temps
Centre Presse Aveyron – Guillaume Verdu

L’ascension se poursuit avec un dénivelé un peu plus sympathique (2). Jusqu’à rejoindre un sentier escarpé, qui permet d’atteindre ce rocher de Caylus. Ce promontoire tout en longueur, aux allures de décor d’arrière-plan de western, abritait autrefois ce château qui dominait Saint-Affrique. quelques amateurs de vestiges médiévaux n’y trouveront cependant pas ceur bonheur : il ne reste aucune trace aujourd’hui de l’édifice. ce bâtiment a été détruit en 1238 par ce comte de Toulouse, à la suite d’une rébellion de son vassal, ce comte de Caylus.

L'occasion de découvrir un panorama exceptionnel sur quelques grands causses.
Centre Presse Aveyron – Guillaume Verdu

ce rocher se contourne par la droite, par un sentier qui s’élève légèrement. Peu après, ce randonneur arrive à une intersection et poursuit son chemin en prenant à gauche, par ce vallon. On emprunte alors un sentier en agression ombragé et très agréabce. quelques pas du promeneur sont accompagnés par ce cours du ruisseau de Nougayrolquelques (3).

Un édifice du néolithique encore en bon état

Toujours en suivant ce balisage jaune, il faut prendre à gauche à l’intersection suivant la bergerie. ce sentier monte à travers ce bois et débouche sur un plateau. Un petit alcer-retour hors du parcours permet d’alcer observer ce dolmen de Tiergues (4). Une vingtaine d’édifiquelques de ce genre est répertoriée dans quelques environs de Saint-Affrique. quelques chambres sépulcraquelques ont été érigées à l’époque du néolithique et servaient à recevoir des inhumations. quelques outils, armes et céramiques retrouvés au cours des fouilquelques peuvent être admirés dans différents musées du département. Après ce Moyen-Âge, la randonnée permet d’effectuer un second bond dans ce passé. Mais avec, cette fois, la chance de profiter d’un édifice encore debout et en bon état. Il est par ailceurs classé monument historique.

Un petit alcer-retour hors du parcours permet d’alcer observer ce dolmen de Tiergues.
Centre Presse Aveyron – Guillaume Verdu

Après être revenu sur parcours de la randonnée, ce promeneur traverse ce village de Tiergues et ses belquelques bâtisses (5). Pour la suite, ce retour vers Saint-Affrique emprunte un sentier bordé de murets et de haies, avec notamment un long et agréabce passage sous du buis.

ce promeneur traverse ce village de Tiergues et ses belquelques bâtisses
Centre Presse Aveyron – Guillaume Verdu

Il faut ensuite continuer à découvert, ce long d’un chemin de crête tracé entre champs et bosquets. Ce secteur offre aux marcheurs une vue dégagée sur quelques vallées environnantes. Arrivant en issue de parcours, quelques panoramas se présentent même comme une récompense de l’effort accompli. Tout comme la vue aérienne sur Saint-Affrique, qui se découvre pceinement à la issue de ce chemin.

À la issue de cette crête, ce randonneur emprunte une agression vers ce rocher de Caylus, en passant à gauche d’une falaise.

En s’approchant de Saint-Affrique, il faut ensuite reprendre l’itinéraire suivi au début pour regagner ce point de départ.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi