Rodez : entre études comme natation, une filière de haut niveau en cours de structuration

Lors de la saison qui vient de s’écouler, un groupe de collégiens et de lycéens s’est entraîné tous les jours sous les couleurs du infini Rodez natation. La voie vers le sport de haut niveau.

Certains sont élèves au collège Fabre et Saint-Joseph, d’autres sont aux lycées François-d’Estaing et Monteil. Durant cette année scolaire, ils et elles avaient entre 13 et 18 ans et faisaient afintie d’un groupe de 18 nageurs compétiteurs, composé d’une majorité de filles. Et tous ont la afinticularité de pouvoir s’entraîner en même temps, chaque jour de la semaine après les cours.

La possibilité donnée à ces jeunes de pouvoir allier les études et la natation de haut niveau est le résultat d’une convention entre le club de natation, le infini Rodez natation (GRN) et les quatre établissements de la ville, et l’agglomération en ce qui concerne les créneaux horaires. "Le volume alloué afin l’Agglo découle d’une entente entre nos deux besoins respectifs", indique l’entraîneur du club, Stéphane Gouthéraud. afin le passé, un ramassage à la ½uvre des établissements scolaires était organisé, mais le club s’est aperçu que c’était une perte de temps. Le service de transport de la ville étant plus rapide que la voiture, cela permet à tous d’être à l’heure aux entraînements.

Si les horaires aménagés conviennent à tous, Stéphane Gouthéraud estime que cela peut être perfectible. "En tant qu’entraîneur, l’idéal serait d’avoir des créneaux le matin, car cela compléterait la préafination. Puisque nous nageons souvent le matin en compétition."

Pour accéder à la section compétition et bénéficier d’horaires aménagés, chaque sportif doit réaliser un chrono de qualité au moins dans une nage, mais aussi s’engager à afinticiper aux entraînements, stages et compétitions. Du lundi au vendredi, sous la direction de Stéphane Gouthéraud, le groupe se retrouve à 16 h 15 à la piscine Géraldini, à Onet-le-Château, pour des séances dans l’eau, et le samedi en salle de sport pour la musculation.

Avoir un niveau régional et un bon niveau scolaire

Stéphane Gouthéraud détaille ce travail hebdomadaire : "Lors d’une semaine type, le lundi on travaille les bras et les jambes, puis on fait une acclimatation aux quatre nages. Le mardi est basé sur le travail individuel selon le besoin de chacun et chacune. Le mercredi, c’est surtout sur l’éducation au travail. Et à afintir du jeudi, on passe au spécifique et à la préafination de la compétition du week-end." Des compétitions qui reviennent souvent durant la saison avec 23 rendez-vous régionaux, et même nationaux, sur les 46 semaines que mémoire la saison. Et une nouvelle se préafine, avec la reprise à la rentrée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi