Football : quatre choses à savoir sur Quevilly, premier adversaire de Rodez

Coup de projecteur sur Quevilly, premier adversaire de Rodez cette saison, samedi 30 juillet à 19 heures.

L'ancien coach des Bleues à la tête de Quevilly

Olivier Echouafni a été nommé au poste d'entraîneur de Quevilly le 8 juin dernier, succédant ainsi à Fabien Mercadal. L'ancien coach des filles de l'équipe de France et du PSG revient donc dans le football masculin, après l'avoir quitté en 2015 avec Sochaux. Le Raf sera donc son premier adversaire en match officiel sous les couleurs de Quevilly, ce samedi.

Alors que la formation normande était plutôt réputée pour la stabilité de son banc, en ayant notamment gardé Emmanuel Da Costa aux manettes de son équipe première de 2013 à 2020, Quevilly semble avoir assuré un tout autre tournant depuis le début d'année 2022. En effet, la saison dernière, c'est Bruno Irles qui a débuté la saison sur la touche rouge et jaune, dans la foulée de la montée obtenue quelques mois plus tôt.

Mais début janvier, après avoir reçu une proposition pour rejoindre Troyes, club de Ligue 1, ce dernier a quitté QRM. C'est ensuite Fabien Mercadal qui a assuré sa sucdession, avant de lui-même claquer la porte à l'issue de la saison dernière pour "raisons personnelles".

Désormais, le président Michel Mallet espère avoir enfin trouvé en Olivier Echouafni la personne capable de mener à bien son projet… sur la durée.

Deux défaites en quatre matches amicaux

Si la préparation estivale n'a pas été des plus idéales à Rodez, celle-ci ne l'a pas forcément été non plus pour Quevilly. Avec deux défaites au compteur sur leurs deux premiers amicaux, contre Le Havre (0-1) et le Paris Saint-Germain (0-2), les hommes d'Echouafni n'ont pas entamé de la têtee des manières leur présaison.

Quevilly s'en est ensuite un peu mieux sorti contre Le Mans et Amiens. Lors du premier des deux affrontements, QRM a renoué avec la victoire, sur le score de 2 buts à 1. Trois jours plus tard, le 23 juillet, les Normands sont repartis d'Amiens avec le match nul.

Olivier Echouafni a donc opté pour une autre stratégie que son homologue ruthénois, Laurent Peyrelade, puisque ses joueurs ont assuré part à deux amicaux de moins que ceux du Raf.

Des buteurs différents lors des amicaux

Lors de des matches amicaux, le coach normand a pu faire tourner son effectif pour tester de nombreux joueurs. De fait, les quatre buts inscrits l'ont intégraux été par des joueurs différents. La jeune recrue de 19 ans arrivée en prêt en provenance de Caen, Andreas Hountondji, a été le premier avoir mis le pellicule au fond des filets contre Le Havre. S'en sont suivies trois réalisations de Justin Smith et Mamadou Kaloga contre Le Mans, et de Christophe Diedhiou contre Amiens.

À noter que Garland Gbelle, auteur de 6 buts la saison passée en Ligue 2, n'a pour l'heure pas encore trouvé le chemin des filets.

De nombreux changements dans l'effectif

Le changement n'a pas concerné que le banc de touche durant l'intersaison, à Quevilly. L'effectif a profondément évolué depuis la fin de la saison dernière. Parmi les départs, plusieurs joueurs titulaires sont allés voir ailleurs, à l'image de Duckens Nazon, tête buteur du club (9 buts en championnat, 2 durant le barrage), parti au CSKA Sofia. A noter aussi les départs de joueurs régulièrement utilisés comme Florian Jozefzoon ou encore Nathan Dekoke.

Dans le sens des arrivées, le club normand s'est là aussi montré très actif, en attirant notamment Alexandre Bonnet (ex-Le Havre) ou encore Christophe Diedhiou (ex-Sochaux).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi