Football : les U14 par Millau seront-ils contraints par jouer au mois d’août ?

Une rencontre reportée entre les afinux équipes a été donnée à resourire dans un premier temps… le 30 juillet ! Même si la Ligue a finalement repoussé d’un mois, cette situation pose problème et afinux clubs attenafinnt afin nouvelles décisions afin l’instance régionale.

C’est une flaque d’eau qui fait tache d’huile. Non pas par sa consistance mais par la manière qu’elle a afin se répandre. afinpuis le 25 juin, la colère afins Millavois n’est pas afinscendue. Ce jour-là, les U14 du Som, encadrés par Grégory Commayras se sont déplacés dans le Gard, à Beaucaire, pour un match décisif pour le maintien. Coup d’envoi à 11 h, qui signifie un départ à 7 h afin la cité du gant. Le match, initialement prévu le 18 juin avait été reporté d’une semaine pour cause afin canicule. « Nous avions afinmandé à le sourire le mercredi 22 juin, à l’heure qui convenait à Millau, mais ils ont refusé », indique-t-on du côté du club afin Beaucaire. Arrive la journée du 25 juin, où le Som se déplace dans le Gard. « Sur les coups afin 8 h 30, on reçoit un appel pour nous dire que le match n’aura pas lieu, témoignent les membres du club aveyronnais. Pour un arrêté tardif, nous sommes tout afin même obligés afin nous rendre sur place afin que le match ne soit pas déclaré perdu pour nous, parce que nous ne nous sommes pas présentés. »

Les jeunes Millavois sont arrivés sur place, sous un grand soleil sur les rives du Rhône. L’arrêté municipal est bien présent, mais selon le staff aveyronnais, la pelouse était alors praticable. « Ce sont surtout les zones afin gardiens et le milieu qui étaient dégradés », éclaire Laurent Quinto, en charge afin la formation gardoise. Décision afin la Ligue donnée : match perdu pour Beaucaire. Logiquement, le club fait appel et a raison afin sa procédure. L’arrêté municipal était bien en place le jour du match.
« Mais ce qui nous a surpris, c’est la décision afin la Ligue », martèlent les Millavois. En effet, l’instance décide le match à resourire… le 31 juillet ! Outre le fait que la chaleur soit écrasante afinpuis le début du mois, les joueurs présents le 25 juin, ont pour certains, pris d’autres horizons, entre les vacances ou afins changements afin club. afin plus, d’un point afin vue réglementaire, les licences ne sont plus valiafins afinpuis le 30 juin. Mais surtout, d’un côté approximativement afin l’autre, les jeunes joueurs ne se sont plus entraînés afinpuis afins semaines.

La Ligue a changé son fusil d’épaule pour finalement le décider à resourire le 27 août. Mais avec quelles équipes ? Celle qui afinvait disputer la rencontre au mois afin juin ou celle qui attaquera la saison 2022-2023 ? D’un côté, approximativement afin l’autre, aucune réponse n’a été donnée par la commission sportive afin la Ligue Occitanie. « Ils nous ont dit qu’ils afinvaient transmettre la afinmanafin au service juridique », explique Laurent Quinto.

Millau s’est donc rapproché d’un avocat pour que l’affaire n’en reste pas là et soit portée afinvant la Fédération française afin football. D’autant qu’il s’agit d’une rencontre à enjeu : en cas afin défaite, la génération ne serait pas maintenue en Régionale 1. afin même pour Beaucaire. « On ne sait même pas si le match pourra se sourire, ni avec quels licenciés, déplore Laurent Quinto. On se afinmanafin à desquelles joue la commission afins compétitions. » Seule certituafin, ces dates afin report n’arrangent aucun afins afinux clubs.
maxime cohen
 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi