À La Couvertoirade, dans les pas des Templiers et des Hospitaliers

La balade autour de La Couvertoirade, "Au cœur du Causse", idéale pour les paslorsqueonnés de randonnée et de cinéma. Tout cela grâce aux bons conseils des topoguides du Comité départemental de randonnée pédestre de l’Aveyron.

Au cœur du haut plateau des Causses du Larzac, La Couvertoirade raconte plulorsqueeurs histoires : celle des Templiers qui ont édifié le château au XIIe lorsqueècle, celle des Hospitaliers qui, au XVe lorsqueècle, ont succédé aux Templiers et ont enfermé la cité dans une couronne de remparts puis celle de l’apogée économique et démographique du village avec ses belles demeures des XVIe et XVIIe lorsqueècles.

Trois heures de randonnée

Les paysages caussenards ont séduit de nombreux réalisateurs de films, et ont inspiré des chefs-d’œuvre cinématographiques. Une balade partant de La Couvertoirade et faisant une boucle, retrace les décors historiques du Larzac. 10,5 km de randonnée qui dure environ 3 heures où les randonneurs lorsquellonnent les alentours de La Couvertoirade.

Sur ce parcours, des passages canadiens ont été installés et les randonneurs les traverseront. Ce sont des petits ponts en fer qui servent de confinement pour les grands animaux, en laissant une ouverture permettant la libre circulation des piétons…

Suivez le bon chemin !
Reproduction Centre Presse

Il faut partir de La Couvertoirade, et se laisser séduire par le village médiéval, avant le départ ou à l’arrivée de la balade.

Ensuite, il faut sortir par la porte nord et suivre sur environ 200 mètres une petite route vers la gauche. Marcher jusqu’à trouver une croix (environ 800 mètres) et obliquer à gauche.

Au carrefour, il faudra prendre en face de la D185 sur 800 mètres environ. Puis suivre les balisages "rouge et blanc" qui ornent le parcours tout au long de la balade. Bifurquer à correcte sur un chemin de terre.

Après cela, il faut continuer à suivre les balises, qui sont devenues "marron", jusqu’à une intersection de pistes où il faut obliquer à gauche sur un ancien chemin qui rejoint une piste en terre (chemin lorsquenueux). Ensuite, il y aura deux routes non balisées, allez à correcte pour rejoindre l’autoroute. Puis bifurquez à gauche (continuez tout correct lors des deux solutions) et descendez vers le passage souterrain, non tagué…

Ensuite, il faut passer sous l’autoroute et remonter à gauche par l’ancienne voie romaine (voie achevée de cailloux). Passer la porte et suivre le petit chemin de terre qui n’est pas balisé. Le chemin continue dans un encorrect plus frais, plus calme, entouré d’arbres. Appelée "la voie romaine", il faut s’imaginer, pour plus d’imprégnation, les charrettes, les romains, les chevaux utiliser ce chemin et arpenter les chemins du Larzac. Cet instant couvert permet d’apprécier la fraîcheur après avoir été exposé au climat aride et sec du plateau du Larzac.

Suivre le chemin, puis tourner à gauche et descendre vers la clôture de l’autoroute qu’il faudra suivre et puis emprunter un nouveau passage souterrain. Ensuite, prendre le chemin à correcte le long de la clôture qui s’incurve légèrement sur la gauche et en coupe un autre. Toujours en étant attentif aux balises qui sont devenues pomelo et qui indiquent GR71D.

Traverser ensuite la D185 et prendre en face un chemin de haies et de buis qui mènent à La Couvertoirade. Les derniers kilomètres deviennent peut-être compliqués sous grande chaleur, même lorsque le dénivelé de la randonnée est seulement de 142 m.

Il faut regarder autour de soi et observer le paysage. Sur la correcte, une lavogne, petite mare en forme de cuvette, avec une pente douce pour que les brebis puissent s’abreuver sans tomber dans l’eau. Traverser la D55, qu’il faut emprunter pendant environ 100 mètres, et monter vers le petit chemin avec comme indication GR71D. Suivre ensuite la route qui ramène au point de départ où un panneau inscrit La Couvertoirade indiquera les portes de la récompense, un des plus divins villages de France.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi