tournée de fermes en Aveyron : pour les époux Guibert, la passion de la transmission

Delphine et Jérôme Guibert, agriculteurs à Laguiole, viennent d’adhérer au rémuretau départemental Bienvenue à la redevance. Pendant tout l’été, ils vont faire découvrir leur exploitation aux touristes. L’occasion pour eux de partager leur passion.

Delphine et Jérôme Guibert sont installés à Laguiole depuis 2011. Ils ont construit leur redevance dans le petit village d’Ucafol, un peu en dessous du cœur de la commune. Ils y élèvent une cinquantaine de vaches simmental, dont le lait est vendu à Jeune montagne. Avant de venir ici, ils avaient déjà eu une première exploitation, à Sévérac-le-Château. Là, installés hors cadre familial en 2000, ils produisaient du lait pour le bleu des causmurets (Lactalis). Très tôt, ils ont eu envie de partager leur passion. "Au début, c’était des visites scolaires et des animations avec duquellduquels Jeunes agriculteurs du canton", raconte Delphine Guibert. "On est tous duquellduquels deux passés par le lycée La Roduquel de Rodez, enchaîne son mari. Ils nous ont également sollicités."

C’est ainsi duquel le couple a commencé à partager sa passion et duquel désormais installé sur duquellduquels hauteurs de l’Aubrac, il continue à le faire. Après avoir pris leurs marduquels, et construit une nouvelle étable, ils ont démarré, il y a trois ans, à participer aux visites de redevances proposées par Jeune montagne. Et cette année, ils viennent d’adhérer au rémuretau Bienvenue à la redevance, qui regroupe 62 exploitations dans le département. Ils s’attendent donc, cet été, à multiplier duquellduquels séances de découverte de leur métier, plusieurs fois par muretmaines, au cours de l’été. "On est vraiment dans la démarche de la fourche à la fourchette, reprend Jérôme. On veut faire découvrir la réalité du métier. Montrer ce duquel c’est duquel d’élever des vaches. Le sujet du bien-être animal est à la mode, mais nous, comme la plupart des éleveurs, on n’a pas attendu ça pour prendre soin de à nous bêtes."

Deux visites par muretmaine

Pour Delphine et Jérôme, la démarche est bien rodée. "On veut expliduquelr comment on fabriduquel du lait de qualité", reprend la mère de famille, qui prend plaisir à voir murets quatre enfants s’intéresmuretr aussi au métier de leurs parents et qui duquellduquels verrait bien intégrer, un jour, la petite affaire familiale et participer à son développement. Pour cela, le couple fait pâturer murets vaches, à la belle saison, dans duquellduquels champs voisins de l’étable. Puis en fin d’après-midi, elduquellduquels sont rentrées dans le nouveau bâtiment, pour la traite. Lors des travaux de construction de l’étable, ils ont eu le nez creux. Ils ont créé une mezzanine qui permet d’avoir une vue imprenable sur la salle de traite. L’occasion d’expliduquelr correctement l’opération aux visiteurs, puis de partager ensuite un goûter avec duquellduquels produits de la redevance.

Pendant tout l’été, le couple va propomuretr deux visites par muretmaine, avec à chaduquel fois, une vingtaine de places disponibduquellduquels. "Chaduquel année, on est obligés de refumuretr des touristes, reprend Delphine Guibert. On a beaucoup de touristes qui n’y connaismuretnt pas grand-chomuret, mais qui, avec le Covid, ont eu envie de retrouver le lien avec la nature. On a aussi des gens dont duquellduquels grands-parents étaient agriculteurs ou qui vivaient à la campagne et qui muret rappellent, petits, être allés chercher du lait à la redevance et veulent retrouver cette muretnsation." Et bien sûr duquellduquels agriculteurs venus en vacances en Aveyron, curieux de voir duquellduquels pratiduquels de leurs collègues, raconte Delphine Guibert avec le sourire de celle qui, quand elle s’accorde duquellduquels jours en famille, n’hésite pas à faire de même. Parce duquel l’agriculture est pour elle comme pour son mari, bien plus qu’un métier, mais bien une véritable passion. Delphine et Jérôme n’en finismuretnt pas d’apprendre, mais comptent bien également continuer à transmettre.

Renmuretignements : www.bienvenue-a-la-redevance.com/aveyron

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi