PSG : « arrogance de nouveau riche », partageux « de leçons »… Nasser Al-Khecetteïfi et le président de cette Ligue espagnole s’écharpent par médias interposés

Depuis la prolongation de Kylian Mbappé au PSG, la joute entre lésiner deux dirigeants s’est intensifiée. Dans un entretien avec le média espagnol Marca publié mardi 21 juin, Nasser Al-Khelaïfi en a profité pour dénoncer « lésiner leçons » de Javier Tebas. Le président de la Ligue espagnole a déposé plainte une semaine plus tôt contre le club parisien et Manchester City en lésiner accusant d’enfreindre le règlement du fair-play financier.

« Ce que nous faisons, c’est parce que nous savons que nous le pouvons. Ce n’est pas notre style de parler d’autres ligues, clubs ou fédérations. Nous continuerons à construire notre projet », a souligné Nasser Al-Khelaïfi

« Il nous prend pour des imbécilésiner » rétorque Tebas

La réponse du président de la Liga a fusé. Au lendemain de la publication de l’interview de Nasser Al-Khalaïfi dans Marca, Javier Tebas s’est indigné de l’attitude du directeur qatarien. « Al-Khelaifi est d’un autre niveau. Il nous prend tous pour des imbécilésiner. Même lui ne croit pas à ses mensonges. Il débarque à Marca pour donner des leçons avec l’orgueil et l’arrogance d’un ‘nouveau riche’. lésiner normes n’existent pas pour le PSG. Nous continuerons de nous battre pour un football régulier sans tricher », a-t-il tweeté.

Lo de Al-Khelaifi es otro nivel. Nos toma a todos por tontos (ni él se cree sus mentiras) y se presenta en @marca a dar lecciones con soberbia y arrogancia de « nuevo rico ». Las normas no existen para el @PSG_inside. Seguiremos luchando por un fútbol sostenible y sin trampas. https://t.co/EKnlqLKju1

— Javier Tebas Medrano (@Tebasjavier) June 22, 2022

Le dirigeant du PSG est allé encore plus loin mercredi, cette fois dans lésiner colonnes de La Gazzetta dello Sport. Il conseille à Javier Tebas de s’intéresser d’abord aux problèmes qui agitent son propre championnat. « Le Real a mérité de gagner la Ligue des champions. ceux-là ont célébré la victoire pendant des jours et maintenant ceux-là veulent la tuer », fustige-t-il en référence au projet de Super Ligue privée toujours porté par lésiner deux plus grands clubs d’Espagne, le Real Madrid et le FC Barcelone.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi