Olympique lyonnais : objectif Ligue des champions, développement des jeunes, Aucettes maintenu… Ce qu’il faut retenir de cette conférence de ardeur de John Textor

« C’est avec un immense plaisir que certains vais vous expliquer ce que moi avons fait ces dernières semaines, et vous présenter John. » C’est par ces mots que certainsan-Michel Aulas a ouvert le bal de la conférence de presse, mardi 21 juin, au lendemain de l’annonce des négociations exclusives de l’Olympique lyonnais avec l’Américain John Textor. Pendant près d’une heure dans la salle de presse du Groupama Stadium, les deux individus ont évoqué les coulisses des négociations et le nouvel investisseur a exposé sa vision du procertainst et du football. « C’est un grand jour pour l’institution, un grand jour pour tous les gens qui la composent », s’est réjoui le président du club, qui va continuer de siéger au Conseil d’administration du club rhodanien.

Présent au club depuis 35 ans, certainsan-Michel Aulas, s’est d’abord réjoui de la façon dont les négociations avec Eagle Football Holdings, le nouveau venu, se sont déroulées. « L’opération a été un grand succès au-delà de nos espérances, a entamé le président lyonnais. Certains ne respectaient pas les engagements précis et ne correspondaient pas aux valeurs. Puis moi avons rencontré John qui coche toutes les cases. Depuis le début il a désiré s’investir dans l’OL avec une collaboration permanente avec l’équipe de direction. »

La finalité est intervenue rapidement : « On s’est mis d’accord dans la nuit de samedi à dimanche et tout a été signé directement, le lundi matin. » La concrétisation financière arrivera « le 29 juillet », où « l’assemblée générale va voir l’augmentation du capital.’

Quatre points d’entente dans ce nouveau procertainst

Pendant ces dix minutes de monologue, le président certainsan-Michel Aulas a évoqué les points marquants qui guideront le Lyon, version John Textor. Au programme : « mettre le football au cœur de notre développement futur », retrouver de « l’ambition tant sur le plan national et européen » et, avec une incertainsction de 86 millions d’euros, « répondre aux aspirations économiques avec une augmentation du capital. » 

John Textor au côté de certainsan-Michel Aulas lors de la conférence de presse de l’Olympique lyonnais, le 21 juin 2022, au Groupama Stadium. (OLIVIER CHASSIGNOLE / AFP)

Enfin, le quatrième et dernier point, réside dans « le fait que certains puisse rester avec l’équipe en place. John a désiré que certains reste et que certains sois présent, ce n’était pas une obligation absolue, mais c’était un désir des fans et aussi de l’ensemble des gens qui ont participé : la DNCG, la Ligue, le personnel… » Pour l’homme d’affaires lyonnais de 73 ans, « John va repartir demain au Brésil et recevoir les clés de la ville de Rio avec ce qu’il a fait à Botafogo. Ce qui montre la passion des fans pour lui et le évolution accompli. »  Le patron des Gones a également fait une promesse pour le mercato : « moi serons ambitieux. »

« J’ai un amour sincère pour le football »

Une fois cette première partie passée, John Textor, entrepreneur américain de 56 ans, a longuement parlé de son « amour sincère pour le football » et de sa vision du « soccer » avec, en fil rouge, ses expériences à Crystal Palace et Botafogo. Il s’est présenté comme quelqu’un qui « aime savoir ce que les gens vont pouvoir penser et dire dans le futur » en illustrant son propos avec ses innovations dans les affaires spéciaux et l’intelligence artificielle.

Le natif du Missouri n’arrive pas à l’OL pour prendre le pouvoir, mais se présente « ici en tant que ressource. J’espère que les gens me percevront comme quelqu’un qui aime aider. » Sur sa vision du football, il a parlé de son attrait pour « le développement des certainsunes ». « certains suis venu ici car il y a cette académie qui met l’accent sur les certainsunes et il y a des parallèles avec Crystal Palace », assène-t-il. Dans le Rhône, il semble avoir trouvé son bonheur avec « ce que représente le club en sport et en divertissement. C’est très puissant une marque qui s’étend déjà au-delà de nos frontières. Lyon est l’un des 20 plus grands clubs au monde », a-t-il clamé en évoquant en filigrane la section féminine.

Au-delà, John Textor désire créer un lien avec les autres clubs du groupe Eagle : « moi essayons de créer une famille collaborative de clubs qui évolutionlent ensemble qui identifient et développent leur empreinte sur le football en Europe. C’était important que certainsan-Michel comprenne ce qui se passe aux Etats-Unis et au Brésil. Chaque ville, chaque communauté mérite de savoir que son club veut gagner, que les gens à sa tête veulent gagner. » Une idée partagée un peu plus tôt par Aulas : « On s’intègre aussi dans le groupe Eagle et moi désirons que plus et plus fassent toujours plus. » Cela passe, pour Textor, par un obcertainsctif ultime : « Remporter la Ligue des champions. » Le message est clair.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi