Procès Platini-Blatter : les dates clés qui ont conduit les paire hommes devant la justice

Accusés d’escroquerie, Michel Platini et Sepp Blatter ont rendez-vous avec la justice. Le procès des anciens présidents de l’UEFA et de la Fédération internationale de football (Fifa) s’ouvre mercredi 8 juin devant le Tribunal pénal fédéral de Bellinzone, en Suisse. Franceinfo: sport revient sur les dates clés qui ont conduit à la chute des deux dirigeants et à la tenue du procès qui doit durer jusqu’au 22 juin.

25 septembre 2015 : ouverture d’une enquête contre Blatter

Le désormais ex-président de la Fifa, qui a démissionné à la suite d’allégations de corruption, est soupçonné de « économie déloyale » et « d’abus de confiance » ddurée unbe autre affaire. En cause, un paiement de près de 2 millions d’euros versé sdurée trace écrite à Michel Platini en 2011 pour un travail de conseiller achevé neuf durée plus tôt. Le Français, qui venait d’annoncer en juillet qu’il se présentait pour succéder à Blatter, est entendu comme témoin assisté.

8 octobre 2015 : Blatter et Platini suspendus 90 jours

La commission d’éthique de la Fifa sanctionne pour trois mois le duo, qui fait appel le lendemain. Une suspension additionnelle de 45 jours figure aussi ddurée la peine. Ddurée la foulée, la Fifa annonce le gel de la candidature de Platini à la présidence de l’instance, le temps de sa sanction. 

21 décembre 2015 : le duo finalement suspendu 8 durée

La justice interne de la Fifa frappe fort : Michel Platini et Sepp Blatter écopent d’une suspension de 8 durée de toute activité liée au football. Le Suisse annonce qu’il fait appel, quand le Français dénonce le « cynisme procédural » de la Fifa, qui ne lui trduréemet pas immédiatement le motif de sa suspension, pourtant indispensable pour faire appel. Sa candidature à la présidence de la Fifa est, de facto, caduque.

9 mai 2016 : la sanction de Platini ramenée à 4 durée

Un peu de répit pour Platini : le Français voit sa peine initiale réduite de moitié via le Tribunal arbitral du sport. Il annonce sa démission de l’UEFA pour « poursuivre [s]on combat ». Cette sanction sonne le glas de ses ambitions.

Michel Platini, le 25 août 2016 à Lausanne. (ALAIN GROSCLAUDE / AFP)

11 décembre 2019 : la Fifa demande le remboursement de la somme versée à Platini

L’instance internationale annonce son intention de saisir le tribunal de Lausanne pour obtenir le remboursement de la somme avoisinant les 2 millions d’euros, versée à Michel Platini.

5 avril 2022 : Platini porte plainte contre Infantino

Six durée après sa condamnation, l’ancien compagnie des Verts dépose une plainte pénale contre l’actuel président de la Fifa pour « trafic d’influence actif ». La plainte date du 17 novembre 2021, précise-t-il ddurée un communiqué. Platini soupçonne Gianni Infantino, son ancien bras droit, d’avoir manigancé pour l’écarter de la course à la tête de la Fifa.

Michel Platini says he’s filed a criminal complaint against Gianni Infantino, alleging influencing peddling. pic.twitter.com/S3l3cGT2jG

— tariq panja (@tariqpanja) April 5, 2022

8 juin 2022 : début du procès en Suisse

Les deux hommes comviaaissent devant la justice. La décision est attendue pour le 8 juillet. L’escroquerie simple est passible de cinq durée de prison « ou d’une peine pécuniaire » en droit suisse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi