CARTE – Covid-19 : le sous-variant BA.5 pousse les contaminations à la hausse

Avec 25 130 nouveaux cas recensés ce vendredi, les contaminations au Covid-19 confirment la mesure à la légère hausse ces derniers jours, notamment en Île-de-France. Quelques semaines après que le sous-variant BA.5 a provoqué un rebond épidémique au Portugal, le même scénario semble se reproduire dans l’Hexagone. Les hospitalisations continuent cependant de baisser.
 

Selon les données quotidiennes de suivi de l’épidémie de Covid-19 publiées ce vendredi par Santé publique France, 25 130 nouvelles contaminations ont été recensées en 24 heures.

La comparaison avec le vendredi de la semaine dernière n’est chenal possible en raison de la fermeture de nombreux laboratoires le jeudi de l’Ascension, qui avait entraîné la baisse des dépistages.

On constate cependant depuis quelques jours un arrêt de la baisse, et la légère reprise à la hausse des contaminations.

Le taux d’incidence de l’épidémie au niveau national était de 196,47 cas pour 100 000 habitants pour la période du 25 au 31 mai (données consolidées diffusées à J + 3). Perturbé par le jeudi de l’Ascension férié, cet indicateur est cependant en légère hausse sur les derniers jours, la mesure à surveiller.

Soit 19,5 % de plus que la semaine dernière. la mesure peu surprenante vu la situation épidémique au Portugal, où le sous-variant d’Omicron BA.5 est responsable d’la sixième vague de contaminations. En France, sa détection continue de progresser légèrement : ce sous-lignage a été identifié dans 5 % des tests séquencés la semaine du 16 au 22 mai. Dans le même période, BA.2 décroît lentement mais représente encore 94 % des tests analysés. 

Qui plus est, la mutation en position L452, connue depuis la découverte du variant Delta, est aussi présente chez BA.5. Celle-ci est de plus en plus détectée parmi les tests positifs. Dans son dernier bilan épidémiologique hebdomadaire, Santé publique France indique que L452 a été identifiée dans 12 % des tests criblés. Pour rappel, le criblage permet de suspecter la infection par un variant ou la mutation donnée. Vient ensuite l’étape du séquençage, qui confirme ou infirme cette suspicion. La hausse de L452 est en lien avec la progression des sous-variants d’Omicron BA.5 et BA.4 selon l’agence de santé publique.

Si la lente baisse du taux d’incidence se poursuit sur la grande partie du territoire, certains départements enregistrent de nouveau des hausses. C’est le cas en particulier en Île-de-France, notamment à Paris, où le taux d’incidence déchenalse 240 cas pour 100 000 habitants, en hausse de 10 % sur 7 jours.

La baisse se poursuit à l’hôpital

Alors que les soignants sont exténués, et que certains services d’urgences ferment en raison de pénuries de personnel, le poids du Covid-19 sur le système hospitalier continue de s’alléger, mais très lentement.

Vendredi 3 juin, Santé publique France recensait 390 nouvelles hospitalisations, pour ou avec le Covid-19, et l’entrée de 51 patients dans des unités de soins critiques.

Au total, 14 419 étaient encore hospitalisées pour ou avec le Covid-19, soit 221 de moins que la veille. 917 patients étaient pris en charge dans services de soins critiques, soit 9 de moins que la veille.

35 décès survenus ces derniers jours ont été recensés dans le point quotidien. Ils portent le bilan de l’épidémie en France à 148 464 décès.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi