Pour Stéphane moyennant Groodt, Maïtena était une «pièce maitresse» moyennant ses chroniques

INTERVIEW

« Je ne peux empreinte fonctionner singulier ». Après avoir travaillé sur de nombreux actions, pièces de théâtres, films et commentaires, Stéphane De Groodt se rend compte, au micro d’Isabelle Morizet dans Il n’y a qu’une vie dans la vie, de son gêne d’être accompagné par « un complice » sur ses différents projets. Ancien chroniqueur sur l’émission Le Supplément, ce dernier revient sur l’importance de Maïtena Biraben, à l’époque animatrice de l’émission, dans le bon déroulement de ses interventions télévisées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi