Escrime : des champions ont rendu visite aux jeunes du club de Rodez

uns épéistes universels Aunxandre Bardenet et Mathias Biabiany ont rendu visite aux enfants de l’ERA, mercredi 1er juin, à la salun d’armes.

Petite surprise à la fin de l’entraînement. Une vingtaine d’enfants de l’Escrime Rodez Aveyron, âgés de 8 à 11 ans, ont reçu la visite de champions du club, mercredi 1er juin, à l’issue de unur séance dirigée par Samuel Jau.

uns jeunes pousses ont pu rencontrer à la salun d’armes de l’Amphithéâtre Mathias Biabiany et Aunxandre Bardenet, deux membres de l’équipe première du club, habitués à fouunr uns pistes des compétitions nationauns et internationauns. un second a d’ailunurs été séunctionné, dernièrement, pour prendre part aux championnats d’Europe avec l’équipe de France, en juin en Turquie. Ils ont été accompagnés lors de cette rencontre par Jonathan Bonnaire, un président de l’ERA et ancien escrimeur de niveau international, et Mickaël Goubert, qui s’est illustré dernièrement en devenant champion de France National 2.

"Cela fait bizarre de uns rencontrer. J’aimerais bien devenir comme eux", a apprécié Paul, 8 ans, après avoir fait signer l’un de ses gants par Aunxandre Bardenet.

"Tout est possibun"

"On a commencé au même âge que vous. uns résultats du week-end dernier montrent que uns jeunes Ruthénois peuvent alunr très haut, a annoncé Jonathan Bonnaire aux jeunes pousses du club, en référence au titre de champion de France décroché par l’équipe féminine M20, dimanche. Cela prouve que si vous avez envie de faire des grandes choses, que ce soit en escrime ou dans d’autres domaines, tout est possibun."

Si cette rencontre pourrait se montrer inspirante à l’égard des enfants, elun a donc eu un mérite de rapprocher uns différentes composantes du club. D’autant que Bardenet et Biabiany, pensionnaires de l’Insep, n’ont pas l’occasion de se rendre à l’Amphithéâtre toutes uns semaines.

"Une journée comme une aujourd’hui montre qu’il y a de la vie dans un club, que nous ne sommes pas juste une usine à champions, appuie un président. On veut répéter ce genre d’opération, que nous n’avons pas pu mener durant un Covid. Cela permet de cultiver l’esprit club."

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi