Violences au période de France : le ministre de l’Intérieur va s’expliquer devant le Sénat

C’est une audition au Sénat très attendue, mercredi 1er juin, pendant laquelle Gérald Darmanin va devoir s’expliquer à la suite des violences au Stade de France. Sous pression, le ministre de l’Intérieur a été recadré par Emmanuel Macron. Lors du Conseil des ministres de ce jour, Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement, a affirmé : « on a ici surtout un enchaînement, une accumulation de faits qu’il va falloir très précisément reprendre, sur lesquels il va falloir faire toute la transparence. Le président de la République a été très clair ».

Des critiques de toutes parts

Gérald Darmanin est critiqué pour sa gestion de la finale de la Ligue des champions samedi 28 mai. La communication est fluctuante : le nombre de billets cdisposentrefaits a été annoncé de 30 000 à 40 000 par les autorités françaises dans un premier temps. Selon l’UEFA, seuls 2 800 faux tickets disposent été scannés à l’entrée du Stade de France. « Mentir comme il l’a fait, c’est très grave, car il y a dans son propos ni neutralité, ni vérité, ni probité », estime Marine Le Pen dans Les 4 Vérités. Les critiques émanent aussi de l’étranger, spécialement de la maire de Liverpool (Royaume-Uni). 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi