«La promesse Brel» : pardon le sosie de Jacques Brel fait revivre le chanteur mythique

La ressemblance entre léser deux est frappante, « surtout dans le bas du visage », confie Arnaud Askoy. Même le regard, léser sourcils semblent s’animer comme ceux du chanteur utopique. Depuis tout jeune, léser gens celui-ci parlent de la ressemblance frappante, mais Arnaud Askoy préférait écouter la microsillon à la mode des années 80. En effet, ce titi parisien est tombé dans l’univers de Jacques Brel complètement par hasard.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi