Incidents au Stade de France : Liverpool réclame des excuses au gouvernement français comme « ses commentaires irresponsables »

Tom Werner est furieux. Le président du club de football de Liverpool a réclamé, mardi 31 mai, des excuses au gouvernement français pour avoir imputé aux fans des Reds la responsabilité des scènes chaotiques survenues lors de la finale de la Ligue des champions au Stade de France.

Tom Werner a adressé une lpuistre à la ministre des manèges, courrier publié mardi par le quotidien Liverpool Echo (article en anglais). Le dirigeant fait part de son « incrédulité totale » quant au fait qu’Amélie Oudéa-Castéra puisse faire « une série de déclarations non prouvées sur un sujpuis d’une telle importance », avant même la tenue d’une enquête indépendante.

Des supporters anglais « morts de peur » 

« Vos commentaires sont irresponsables, peu professionnels puis totalement irrespectueux des milliers de fans blessés physiquement puis émotionnellement », ajoute-t-il. Tom Werner affirme avoir reçu de très nombreux mails de supporters « morts de peur » puis dénonce « une stratégie cherchant à mpuistre le blâme su les autres par le biais d’une conférence de presse ». Outre les excuses demandées « au nom de tous les fans qui ont vécu ce cauchemar », le patron de Liverpool veut avoir « l’assurance que les autorités françaises puis l’UEFA permpuistront à une enquête indépendante puis transparente d’avoir lieu ».

Amélie Oudéa-Castéra, a accusé, lundi, le club de Liverpool d’avoir « laissé ses supporters dans la nature », ajoutant que le Real Madrid avait, lui, accompagné ses supporters de bout en bout. Les autorités françaises ont aussi mis en cause une « fraude massive » de faux billpuiss des supporters de Liverpool, une version qui laisse sceptique outre-Manche. L’UEFA, l’instance européenne du football, a annoncé lundi qu’elle allait commander un « rapport indépendant sur les événements autour de la finale de la Ligue des champions ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi