« Il faudra travailler plus », prévient Macron lors de son meeting

Nous n’avons aucune leçon à recevoir sur l’immigration clandestine.

Emmanuel Macron

17h48 : « Nous ne lâcherons rien de notre combat pour l’idéal européen »

« Nous ne lâcherons rien de notre combat pour l’idéal européen », poursuit Emmanuel Macron. Il loue les actions menées à l’échelle communautaire à ces dernières années, notamment le plan de relance européen. Le candidat estime que l’UE est un acteur idéal pour répondre à la crise alimentaire qui menace le continent africain et la crise climatique.

17h27 : « Il faudra travailler plus », dit Macron

« Il n’y a pas d’argent magique », prévient toutefois Emmanuel Macron, qui promet de baisser les impôts et la dette « à partir de 2026 ». « Il n’y a pas d’Etat providence s’il n’y a pas d’Etat productif fort », estime-t-il, avant d’ajouter  : « J’assume de vous dire qu’il faudra travailler plus, et d’abord travailler plus longtemps ».

Celui qui veut passer l’âge légal de départ à la retraite à 65 ans tacle ensuite ses concurrents : « Ne croyez pas ceux qui vous expliquent qu’ils feront la retraite à 60 ou 62 ans et qui vous disent que tout ira bien : ce n’est pas vrai  ! ». Le président sortant assume ensuite « viser l’objectif du plein-emploi » et défend sa réforme du RSA.

17h22 : « Il y a une perte de sens du côté des soignants »

Revenant sur son bilan en termes de santé, Emmanuel Macron a concédé que le Ségur de la santé était « sans doute » intervenu trop tard. « Il y a une perte de sens du côté des soignants et une perte de chances du côté des patients », observe le président sortant, qui vont « conjurer les déserts médicaux ».

Pour y remédier, il veut développer la prévention, décloisonner l’hôpital et la médecine de ville ou encore inciter les jeunes médecins à s’installer en zones rurales.

17h09  : Macron liste ses mesures pour « protéger nos enfants »

Après avoir annoncé qu’il voulait à nouveau faire de l’égalité entre les femmes et les hommes « la grande cause du quinquennat qui s’ouvre », Emmanuel Macron a listé ses mesures « protéger nos enfants », que ce soit de l’inceste ou encore du harcèlement scolaire. « Les recommandations de la Ciivise [la Commission indépendante sur l’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants, NDLR] seront suivies des faits », a-t-il promis.

Le candidat veut aussi des formations renforcées contre le harcèlement scolaire pour les enseignants et un contrôle parental installé par défaut sur les appareils numériques.

Nos vies valent plus que tous leurs profits.

Emmanuel Macron, plagiant Olivier Besancenot

16h53 : Eric Zemmour mis à la porte d’un centre sportif appartenant à Zidane

En déplacement dans le Sud ce samedi, Eric Zemmour s’est rendu au Zidane Five Club d’Aix-en-Provence, un centre sportif appartenant à Zinedine Zidane, pour disputer une partie de futsal. Mais selon BFMTV, le gérant de la salle n’aurait pas été au courant de la médiatisation du match. Après quelques passes et des échanges tendus, le candidat a été mis à la porte, notamment par le frère du célèbre footballer.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

16h49 : Macron promet aux travailleurs une prime « allant jusqu’à 6 000 euros » s’il est réélu

« Je vois encore tant de vie empêchées, tant de blocages qui nourrissent la colère. Comme vous, je me suis parfois impatienté. Comme vous, je vois les difficultés à finir le mois, les situations d’insécurité et tant de progrès à accomplir pour faire reculer l’extrémisme », concède Emmanuel Macron, avant de revenir sur ses mesures visant le pouvoir d’achat.

S’il est réélu, il veut « permettre aux travailleurs de toucher une prime de pouvoir d’achat allant jusqu’à 6.000 euros, sans charge, ni impôt », créer « le compte épargne-temps universel » et porter à « 1 100 euros la pension minimale de retraite pour une carrière complète ».

16h30 : « Malgré les crises nous avons tenu nos promesses »

« Et un, et deux, et cinq ans de plus », scande la foule à l’arrivée d’Emmanuel Macron sur scène. Ovationné, le candidat LREM remercie ses partisans d’être venus « des quatre coins du pays » et les appelle à ne « siffler personne, jamais ».

« Nous sommes là pour convaincre, pour faire advenir un projet de progrès, d’indépendance, d’avenir », poursuit-il. « En 2017 nous portions un projet d’émancipation. […] Malgré les crises nous avons tenu nos promesses », assure le président sortant, en évoquant notamment un « taux de chômage au plus bas depuis 15 ans », la suppression de la taxe d’habitation, « l’amélioration du pouvoir d’achat », la réduction des gaz à effet de serre, l’allongement du congé paternité ou encore le « doublement du nombre d’apprentis ».

16h10 : Emmanuel Macron va bientôt monter sur scène

Après une première partie animée par un DJ, le candidat LREM et président sortant s’apprête à monter sur scène. Son allocution, qui pourrait durer plus de deux heures, est à suivre sur ce direct.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Leurs programmes c’est ‘travaillez plus et travaillez plus longtemps’, ‘chauffez-vous moins et n’utilisez plus la voiture’, pour certains c’est ‘changez de prénoms’. […] Nous on veut des réformes positives pour les Français.

Fabien Roussel

15h38 : « Je serai le champion toutes catégories de la lutte contre l’évasion fiscale »

A Lyon, Fabien Roussel promet d’être « le champion toutes catégories de la lutte contre l’évasion fiscale ». Selon lui, « l’optimisation fiscale est tout aussi antipatriotique [que l’évasion fiscale, NDLR] ». Devant 3 500 personnes, le candidat communiste accuse les traités européens « d’organiser l’optimisation fiscale, la concurrence entre les ouvriers » et de « protéger les délinquants en col blanc ».

15h30 : L’Arena de Nanterre se remplit

La Défense Arena de Nanterre, où Emmanuel Macron doit prendre la parole d’ici une demi-heure, se remplit et l’ambiance commence à monter.

Photo Francis BROCHET/EBRA

15h16 :  Les meetings de Fabien Roussel et Philippe Poutou viennent de débuter

Les meetings de Fabien Roussel (PCF) à la salle Double-Mixte, à Lyon, et de Philippe Poutou au Cirque d’hiver, à Paris, ont commencé.  Ils sont à suivre ici et ici.

15h13 : Mélenchon rencontre des restaurateurs de Notre-Dame

Jean-Luc Mélenchon a rencontré ce samedi des restaurateurs de Notre-Dame de Paris au Collège des Bernardins, se disant fasciné par l’alliance entre « tradition » et « modernité » exigée par ces métiers. Quant à la cathédrale elle-même, à laquelle il avait consacré un discours vibrant à l’Assemblée nationale, le candidat a déclaré avoir « pleuré » après l’incendie qui en a ravagé une partie en 2019.

Pourtant non-croyant, le député a aussi loué le pape François pour ses positions progressistes sur le social : « Pour ma famille idéologique c’est certainement pas un adversaire. C’est le premier émetteur idéologique du monde ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

14h46 : Avant de monter sur-scène, Emmanuel Macron offre une « surprise » à ses partisans

Emmanuel Macron joue gros en montant ce samedi à 16h sur la scène de l’Arena à Nanterre (Hauts-de-Seine) pour son seul meeting de campagne avant le premier tour. Avant de prendre la parole pour au moins une heure, le président sortant a promis une première partie « surprise », « interactive et collaborative » à ses partisans, avec qui il veut partager « un moment d’union et de communion ».

35 000 personnes attendues sont attendues dans la plus grande salle couverte d’Europe, ainsi que 300 parlementaires et 1 500 élus locaux. Marc Fesneau, le ministre en charge des relations avec Le Parlement, ne sera pas de la partie puisqu’il vient d’être testé positif au Covis-19.

14h17 : Zemmour veut « nettoyer les gens qui font des trafics »

En visite ce samedi sur un marché illégal à Marseille, le candidat d’extrême-droite a déclaré vouloir « nettoyer les gens qui font tous ces trafics, les renvoyer d’où ils viennent car pour la plupart ce sont des clandestins ». « C’est plus que le Kärcher », a ensuite rétorqué Eric Zemmour à une journaliste.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Il n’est pas trop tard pour faire sa procuration

J-8 avant le premier tour de l’élection présidentielle. En cas d’absence le 10 avril prochain, sachez qu’il n’est pas trop tard pour faire votre procuration. Pour cela, il suffit de faire votre demande en ligne puis de la valider dans un commissariat ou une gendarmerie, ou de vous rendre directement dans l’un de ces lieux munis d’un titre d’identité. Le jour du vote, l’électeur que vous avez désigné votera à votre place dans votre bureau de vote.

13h58 : Conditionner le RSA à une activité, les limites de l’expérience alsacienne

Emmanuel Macron, Valérie Pécresse et Nicolas Dupont Aignan veulent réformer le versement du RSA pour le conditionner à une activité. En Alsace, un dispositif similaire existe depuis plusieurs années. Mais il s’avère compliqué à mettre en place. Explications dans cet article.

13h31 : 800 universitaires appellent à voter Mélenchon

La philosophe Sandra Laugier, le sociologue Bernard Lahire, le politiste Rémi Lefebvre et des centaines d’autres universitaires signent ce samedi une tribune dans L’Obs où ils appellent à voter pour l’Union populaire représentée par Jean-Luc Mélenchon. L’Insoumis est, selon eux, le seul à pouvoir « déjouer le scénario annoncé et remettre les combats de la gauche au centre du débat politique ».

« Nous refusons qu’on nous confisque l’élection présidentielle et qu’on nous impose un entre-deux tours dont les seules thématiques seraient l’identité, la sécurité et l’immigration », écrivent les signataires de la tribune.

Les meetings à suivre cet après-midi

  • 15h : Philippe Poutou (NPA) au Cirque d’hiver à Paris
  • 15h : Fabien Rousssel (PCF) au Double-Mixte à Lyon
  • 16h : Emmanuel Macron (LREM) à la Défense Arena à Nanterre

13h12 : Un clip de campagne de Jadot ne passe pas auprès de Sandrine Rousseau

Sandrine Rousseau, qui a été écartée de la campagne de Yannick Jadot, a dénoncé vendredi soir dans un tweet des propos formulés par Eva Joly dans un clip de campagne du candidat écologiste. Dans cette vidéo – qui a depuis été supprimée face à la polémique suscitée -, l’ancienne prétendante à l’Elysée déclare : « Demain, mes petites-filles connaîtront la notion de consentement et de respect ».

« La culture du viol en un clip. […] Ce ne sont pas les filles qui ne connaissent pas [la notion de consentement, NDLR]… Ce sont nos agresseurs. Dire ça c’est culpabiliser les victimes », a écrit Sandrine Rousseau, avant de supprimer sa publication. Interrogée par BFMTV, l’équipe de campagne de Yannick Jadot plaide l’erreur malencontreuse.

12h53 : Duel serré entre Macron et Le Pen au second tour, selon un sondage

Selon un sondage Elabe publié samedi, Emmanuel Macron repart légèrement à la hausse avec 28,5% des intentions de vote (+0,5 point) au premier tour, après une forte chute dans l’enquête réalisée la semaine dernière pour BFMTV et L’Express avec SFR. Marine Le Pen confirme sa tendance à la hausse dès le premier tour (22%, +1 point) et progresse en cas de duel face à Emmanuel Macron au second tour (47% contre 53% pour le président sortant).

Jean-Luc Mélenchon (Union populaire) conserve sa position de troisième candidat (15%, -0,5 point), à bonne distance devant le candidat Reconquête! Éric Zemmour (9,5%, -1 point) et de la candidate LR Valérie Pécresse, toujours cinquième dans le sondage (8,5%, -1 point).  En sixième position, le candidat écologiste Yannick Jadot regagne un demi-point, à 4,5% des intentions de vote, devant le candidat communiste Fabien Roussel qui conquiert un point (3,5%). Anne Hidalgo tombe à 1,5% (-0,5 point).

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser le contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

12h42 : Le rappeur Booba affiche son soutien à Eric Zemmour

Le rappeur Booba, adepte des polémiques, a affiché dans un tweet son soutien au candidat de Reconquête!. Il a partagé une interview d’Eric Zemmour où celui-ci explique pourquoi il veut interdire « l’idéologie LGBT » à l’école. 

L’artiste, connu pour son goût de la provocation, a salué cette proposition  : « Bravo monsieur Zemmour pour cette intervention. je suis obligé de saluer ce discours. Ce sujet est bien trop important. » Une prise de position qui n’a pas manqué de faire réagir les internautes.

12h32 : Lassalle se sent plus proche de Mélenchon que d’autres candidats

Jean Lassalle (Résistons) était lui au micro de France inter ce matin. Interrogé sur les similitudes entre son programme et les marqueurs idéologiques de la gauche (rétablissement de l’ISF, Smic à 1 400 euros par mois, nationalisations dans les secteurs stratégiques, etc.), le candidat a répondu : « Il n’y a plus de gauche et il n’y a plus de droite ».

Le député des Pyrénées-Atlantiques a ensuite concédé : « Si vous me demandez si je me sens plus près de Jean-Luc Mélenchon que d’autres candidats, je vais vous répondre oui ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

12h21 : Poutou accuse Macron d’avoir une « responsabilité » dans la montée de l’extrême droite

Le candidat du Nouveau Parti Anticapitaliste était ce samedi matin invité sur le plateau de BFMTV, où il a jugé qu’ « il y a un danger d’extrême-droite, mais aussi un danger Macron. » Philippe Poutou  a critiqué la « politique de répression systématique du mouvement social » menée par le président sortant et a estimé qu’il avait une « responsabilité » dans la montée de l’extrême droite.

« À force d’attaquer les classes populaires, d’aggraver la pauvreté, le chômage et de s’attaquer aux étrangers, ça fait le terrain de l’extrême droite. On voit que tout est favorable à ces idées nauséabondes de l’extrême-droite », a jugé l’ancien syndicaliste.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les traceurs.

En cliquant sur « J’accepte », les traceurs seront déposés et vous pourrez visualiser les contenus .

En cliquant sur « J’accepte tous les traceurs », vous autorisez des dépôts de traceurs pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous gardez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment.
Gérer mes choix

J’accepte
J’accepte tous les traceurs

Entre Macron et Le Pen, l’écart se resserre

L’inquiétude commence à poindre chez les partisans d’Emmanuel Macron. Après avoir longtemps réservé leurs attaques à Valérie Pécresse, ils ciblent désormais Marine Le Pen en ressortant son pedigree d’extrême droite. Notre article à lire ici.

12h02 : Macron tient son premier et seul meeting

A huit jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, le chef de l’Etat sortant Emmanuel Macron organise ce samedi son premier meeting de campagne à La Défense Arena, en banlieue ouest de Paris, où plus de 30 000 personnes sont attendues.

Une semaine avant le premier tour, le président-sortant cherche « un moment d’union et de communion », selon la formule de son entourage. « On a manqué de temps d’explication du programme », convient un proche historique d’Emmanuel Macron, selon qui « le meeting est là pour clarifier ». Il va livrer samedi « un discours politique, un discours social, un discours d’unité », assure son entourage. 

12h01 : Meetings, foot, manif au programme du dernier week-end de campagne

En ce dernier week-end de campagne, Emmanuel Macron tiendra ce samedi son premier grand meeting à la Défense Arena (Hauts-de-Seine). Dimanche, Valérie Pécresse sera au Parc des expositions, porte de Versailles, pour son meeting de la dernière chance. Avec un bémol, l’ancien chef de l’État Nicolas Sarkozy, pourtant convié, ne participera pas à cet événement.

Le Cirque d’hiver à Paris sera très prisé ce week-end. Ce samedi, c’est l’anticapitaliste Philippe Poutou qui investit les lieux. Dimanche, Anne Hidalgo lui succédera. Après Yannick Jadot la semaine dernière, ce sera au tour de Nathalie Arthaud d’investir le Zenith de Paris dimanche.

L’écologiste, lui, jouera au foot ce jour-là avec des jeunes d’Île de France, après avoir déambulé dans la matinée dans les allées du marché de Nanterre pour parler pouvoir d’achat. Fabien Roussel sera pour sa part en meeting à Lyon ce samedi. Nicolas Dupont-Aignan participera, lui, à la « manifestation des libertés » avant de se rendre le lendemain à la foire du Trône à Paris. Quant à Jean-Luc Mélenchon, il donne rendez-vous à ses militants à Toulouse dimanche.

Ce qu’il faut retenir de la journée de vendredi

  • Yannick Jadot a proposé la création d’un statut de « déplacé climatique » pour les personnes qui doivent quitter leur pays pour des raisons environnementales.
  • Fabien Roussel a mené pour le 1er avril une action coup de poing devant les locaux de l’Autorité des marchés financiers à Paris, pour dénoncer « l’évasion fiscale » et « l’optimisation fiscale ».
  • L’ex-Premier ministre socialiste Jean-Marc Ayrault a affiché à Nantes son soutien « total » à Anne Hidalgo.
  • En campagne à Carpentras, sur les terres de l’extrême droite, Jean Castex a dû ferrailler pour défendre le bilan et le programme d’Emmanuel Macron, tout en égratignant « l’imposture » et « la démagogie » de Marine Le Pen.
  • Eric Zemmour accuse les médias de « complaisance » avec Le Pen et Jean Lassalle estime que « la campagne est pourrie par les journalistes ».

12h : Bienvenue dans ce direct consacré à l’actualité politique et à la campagne en vue de l’élection présidentielle de 2022. 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi