Deschamps reste prudent face au Danemark qui chambre déjà les Bleus

C’est désormais officiel. L’équipe de France connaît deux des trois adversaires qu’il retrouvera dans le groupe D de la prochaine Coupe du monde, après le tirage au sort, vendredi 1er avril. Outre le Danemark et la Tunisie, le troisième adversaire sera à déterminer, entre le Perou, l’Australie et les Émirats arabes unis, au terme des barrages en juin. 

Face au Danemark, les Tricolores retrouveront un adversaire qu’ils ont déjà affronté lors de la dernière Coupe du monde et qu’ils rejoueront à deux reprises, en juin et septembre prochains. « Eux aussi auront l’avantage de nous connaître encore mieux, a estimé le sélectionneur français, Didier Deschamps, au micro de beIN Sports. En tous cas, il faut avoir beaucoup de respect. (…) C’est la onzième nation (au classement Fifa), ils sont demi-finalistes du dernier Euro, s’ils sont à ce classement-là, devant des équipes comme l’Allemagne et les Pays-Bas, ça prouve la qualité de cette équipe du Danemark. »

« Je n’ai pas à être satisfait du tirage, je l’accepte, a-t-il poursuivi. Après, vous (les journalistes, ndlr) allez commenter : ‘c’est facile, ça aurait pu être plus difficile’… Pour moi, l’essentiel c’est de savoir contre qui on va jouer, même s’il faudra attendre juin pour le dernier adversaire. »

Même son de cloche pour Noël Le Graët, le président de la Fédération française de football, qui reste prudent : « Sur le papier on a toujours l’impression qu’on peut gagner les matchs, mais il faut jouer les matchs, j’ai un peu d’expérience et ce n’est jamais facile », a-t-il estimé. 

Interrogé par beIN Sports, le sélectionneur des demi-finalistes du dernier Euro, Kasper Hjulmand a reconnu « un tirage difficile ». Il s’est toutefois permis un petit trait d’humour… et de provocation. « Je vous conseille de vous préparer à nous affronter, on a une très belle équipe » a-t-il souri en s’adressant à l’équipe de France.

Outre les Danois, les Bleus affronteront la Tunisie pour le dernier match de cette phase de groupe. Un tirage au sort dont s’est réjoui l’attaquant de Saint-Etienne, Wahbi Khazri, natif d’Ajaccio et star de sa sélection. »Je suis super content. Les Français sont favoris, on en est loin, mais en ayant grandi ici, en vivant ici, en jouant dans le championnat de France, c’est un rêve qui va se réaliser pour moi » a-t-il expliqué, espérant être « capable de sortir de cette poule avec la France en tête ».

Sortir en tête c’est évidemment le souhait que doit faire Noël Le Graët, qui s’est néanmoins abstenu de tous commentaires à cet égard, préférant parler des autres nations, et du tempérament de « gagneurs » des Tunisiens. « Je connais bien l’esprit tunisien, ce sont des sacrés gagneurs et ça ne sera pas si simple, ce sera le troisième match, il sera sûrement décisif », a-t-il ajouté à propos du duel contre les Aigles de Carthage, programmé le 30 novembre.

Pour son sélectionneur, c’est d’ailleurs ce point précis du calendrier qui semble le plus important », ainsi que « les horaires des matches » qui restent à fixer. « On sait qu’on jouera les 22, 26 et 30 (novembre), mais ça passe de 13h00 à 22h00… » a conclu la Dèche.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi