le Danemark le plus dangereux, une première avec la Tunisie et une grande inconnue… focus sur les futurs adversaires des Bleus

Tant que Didier Deschamps sera sélectionneur, l’équipe de France n’aura pas grand chose à craindre des tirages au sort. Depuis sa première compétition internationale en 2014, lors de la Coupe du monde, Deschamps tombe généralement sur des groupes plus qu’abordables, hormis lors du dernier Euro (Portugal, Allemagne, Hongrie). Vendredi 1er avril, les boules du tirage au sort effectué à Doha ont une nouvelle fois porté chance, à première vue, aux Bleus.

Avec le Danemark, la Tunisie et un dernier adversaire à déterminer entre les Émirats arabes unis, l’Australie et le Pérou dans le groupe D, Deschamps et ses joueurs sont en droit d’espérer une qualification pour les huitièmes de finale. Dès aujourd’hui, le sélectionneur et son staff vont pouvoir se pencher sur leurs potentiels adversaires.

Le Danemark, le gros morceau du groupe

Il y a neuf mois et demi, Christian Eriksen, victime d’un arrêt cardiaque, s’écroulait sur la pelouse du Parken Stadium de Copenhague lors du premier match de l’Euro 2021 des Danois face à la Finlande. Il y a trois jours, dans ce même Parken Stadium, le Danemark a vécu un événement national : pour son retour en sélection, Christian Eriksen a marqué face aux Pays-Bas puis devant les supporters danois, ceux-là même qui avaient retenu leur souffle face au malaise cardiaque de leur star il y a moins d’un an.

Soudés par cet événement, les joueurs danois avaient ensuite réussi un exploit en se hissant en demi-finale du dernier Euro – ils avaient pourtant perdu leurs deux premiers matchs dans la compétition – avant de s’incliner en demi-finale face à l’Angleterre. Onzième nation mondiale au classement FIFA, le Danemark sera sans aucun doute l’adversaire le plus redoutable pour les Bleus dans le groupe D.

Christian Eriksen lors de son retour au Parken Stadium lors du match amical entre le Danemark et la Serbie, le 29 mars (LISELOTTE SABROE / RITZAU SCANPIX)

Emmené par Kasper Hjulmand et un collectif rôdé et expérimenté, le Danemark a été, avec l’Allemagne, l’équipe qui a pris le plus de points lors des éliminatoires de la Coupe du monde dans la zone Europe (27 sur 30 possibles). Les Rouge et Blanc ne se sont inclinés que lors de leur dernier match des qualifications en Écosse (0-2). Pour l’équipe de France, le Danemark représente à la fois un bon et un mauvais souvenir.

En 1998 et en 2018, les Bleus avaient affronté les Danois lors de leur dernier match de la phase de groupes, pour un succès (2-1) et un match nul soporifique (0-0) il y a quatre ans. En 2002, en revanche, le Danemark avait anéanti les espoirs tricolores de nouveau sacre mondial lors du dernier match de la phase de poules (0-2), à l’occasion de la Coupe du monde en Corée du Sud et au Japon. 

Cette fois, avant de se frotter à cet adversaire coriace et imprévisible, les Bleus vont pouvoir se préparer. Ces derniers jours, Didier Deschamps redoutait le manque de préparation de son équipe pour le Mondial. Mais la France affrontera le Danemark en Ligue des nations dans les prochains mois, avec deux matchs prévus en juin et septembre. Quoi de mieux pour préparer cette rencontre, qui sera le deuxième rendez-vous des Bleus lors de ce Mondial qatari ?

France – Danemark, le samedi 26 novembre au stade Lusail.

La Tunisie, pour un premier match officiel face aux Bleus

C’est devenu une habitude pour l’équipe de France : sur ses sept dernières participations au Mondial, elle est tombée six fois sur des équipes africaines. Ce n’était pas le cas en 2018 mais les Bleus vont renouer avec cette tradition au Qatar, face à la Tunisie (35e au classement FIFA). Les Aigles de Carthage ont validé leur ticket pour le Mondial face au Mali et vont disputer pour la deuxième fois consécutive la Coupe du monde. 

Portée par le Stéphanois Wahbi Khazri, la Tunisie s’est hissée en quarts de finale de la dernière Coupe d’Afrique des nations. Avec de la réussite – elle s’est qualifiée en faisant partie des meilleurs troisièmes -, avant d’être éliminée par l’Égypte. Pour la première fois, les Bleus et les Aigles de Carthage vont s’affronter en match officiel.

6 – La France va affronter une équipe africaine pour la 6e fois lors des 7 dernières éditions de la Coupe du Monde (Afrique du Sud en 1998 et 2010, Sénégal en 2002, Togo en 2006, Nigeria en 2014 et Tunisie en 2022). Inséparables. #TirageCDM #FRATUN pic.twitter.com/ikPDzeoDkO

— OptaJean (@OptaJean) April 1, 2022

La dernière rencontre entre les deux équipes remonte à 2010 lors d’un match amical à Radès (1-1). Avant cela, Français et Tunisiens s’étaient déjà affrontés trois fois, sans aucune victoire pour les Aigles de Carthage. Le match s’annonce « spécial », comme l’a expliqué Hugo Lloris sur les antennes de RMC. « La Tunisie, ça sera un match particulier avec la communauté tunisienne qui est assez importante en France », a expliqué le capitaine des Bleus. Les Bleus termineront leur phase de groupes par ce match face aux Tunisiens.

Tunisie – France, le mercredi 30 novembre au stade Al Rayyan.

Le Pérou favori face à l’Australie et les Émirats arabes unis

C’est un premier match de Coupe du monde mystère que va disputer l’équipe de France le mardi 22 novembre prochain au stade Al-Rayyan. Didier Deschamps et ses joueurs vont devoir attendre le mois de juin pour connaître l’identité de leur adversaire. Trois équipes vont se disputer cette place : les Émirats arabes unis (68e au classement FIFA), l’Australie (42e) et le Pérou (22e).

Les deux premières nations s’affronteront lors d’un premier match pour déterminer celle qui jouera le ticket pour le Mondial face au Pérou. A priori, l’équipe sud-américaine, qui avait embêté les Bleus lors de la phase de groupes en Russie en 2018 (victoire 1-0 de la France) est la mieux placée pour se qualifier. L’Australie, qui a loupé fin mars la qualification directe pour le Mondial en perdant coup sur coup face au Japon et l’Arabie saoudite, n’a de son côté plus raté la compétition depuis l’édition 2002.

2 – La France a déjà rencontré le Danemark à 3 reprises en phase de groupes d’une Coupe du Monde, dont 2 fois lors des éditions où les Bleus ont été sacrés champions du monde (2-1 en 1998 et 0-0 en 2018). Porte-bonheur. #TirageCDM #FRADEN pic.twitter.com/xPfb82oPiC

— OptaJean (@OptaJean) April 1, 2022

Une élimination correspondrait à un énorme échec pour le football australien alors que les Émirats arabes unis réaliseraient un authentique exploit en se qualifiant. L’équipe de la péninsule arabique n’a participé qu’à une seule Coupe du monde dans son histoire, en 1990. Mais les Émiratis, entraînés par l’ancien footballeur argentin Rodolfo Arruabarrena, sont les outsiders de cette partie de chaises musicales.

France-Émirats arabes unis, Australie ou Pérou, le mardi 22 novembre au stade Al-Rayyan.

Le calendrier du groupe D (AFP)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi