Apple iPhone SE et Samsung Galaxy A53 : deux visions opposées du smartphone milieu de gamme

Apple et Samsung semblent s’accorder sur un point : il n’est plus
nécessaire de payer près de 1 000 euros pour un bon smartphone. Mais leurs
visions respectives diffèrent grandement lorsqu’il s’agit de déterminer ce
qui fait la valeur d’un téléphone d’entrée de gamme.

Cette différence d’approche est apparue au grand jour ces dernières
semaines lorsque les deux marques ont dévoilé leurs smartphones premier
prix : l’iPhone SE à 529 euros chez Apple le

Galaxy A53 5G à 459 euros chez Samsung. Le premier ressemble à l’iPhone 8 de 2017, mais il est équipé de la 5G et du même processeur que l’iPhone 13. Le second est doté de certaines des caractéristiques de ses homologues
plus coûteux, notamment un écran presque sans bords et un appareil photo
multi objectifs.

Ces annonces en disent long sur la technologie qu’Apple et Samsung jugent
nécessaire pour un téléphone moderne. Apple donne la priorité à son dernier
processeur, même si cela implique un design dépassé et un appareil photo
moins polyvalent. On pourrait dire que Samsung adopte l’approche inverse.
Ses Galaxy premier prix sont généralement dotés de puces moins puissantes
que leurs autres modèles de la gamme, mais ils arborent un design moderne
qui se rapproche des Galaxy haut de gamme.

Pour Apple, l’iPhone SE est la porte d’entrée la plus abordable vers ses
services tels qu’iMessage, Apple TV,

Apple Arcade et l’App Store. Samsung, quant à lui, tente d’offrir des fonctionnalités
haut de gamme à moindre coût.

L’iPhone SE est pour ceux qui veulent juste un iPhone

 

On vous pardonnera de confondre l’iPhone SE de 2022 avec l’iPhone 8 vieux
de quatre ans. Comme les anciens modèles d’iPhone, il est doté d’un bouton
d’accueil physique et d’épaisses bordures au-dessus et au-dessous de
l’écran. Son écran 4,7 pouces est considérablement plus petit que celui de
l’iPhone 13 mini

. Il ne possède qu’un seul appareil photo 12 mégapixels, alors que les
iPhone plus chers sont équipés de deux ou trois objectifs. 

Ces caractéristiques peuvent laisser croire que le nouvel iPhone SE est
daté, mais c’est ce qu’il y a sous le capot qui compte. Il embarque le même
SoC A15 Bionic que le nouvel iPhone 13. Non seulement les performances sont
rapides, mais cela signifie également que l’iPhone SE supportera les
nouvelles fonctionnalités d’iOS pendant des années.

iOS 15 fonctionne sur des modèles aussi anciens que l’iPhone 6s et l’iPhone SE de
2016, mais certaines fonctionnalités ne sont disponibles que sur les
téléphones dotés de puces récentes. C’est là tout l’intérêt de l’iPhone SE.
Il ne s’agit pas de fournir une technologie de pointe comme un lidar, un
appareil photo multi objectif ou un écran Oled éclatant. Il s’adresse aux
personnes qui veulent simplement un iPhone pour les tâches quotidiennes de
base au prix le plus bas possible. L’iPhone SE permet à Apple de toucher
une clientèle disposant d’un budget plus serré et qui pourrait un jour
investir dans des

AirPods et/ou une

Apple Watch, s’abonner à Apple Music ou à iCloud.

  

Le Galaxy A53 5G tente d’imiter les téléphones plus chers de Samsung

 

Malgré son tarif inférieur, le

Galaxy A53 5G est presque impossible à distinguer des smartphones Samsung plus chers
comme le

Galaxy S21 FE. Comme la plupart des derniers modèles, il a un écran qui couvre presque
toute la façade avant avec juste un poinçon pour la caméra selfie. Le
Galaxy A53 5G ressemble à n’importe quel autre téléphone que Samsung aurait
pu lancer au cours des trois dernières années.

L’objectif de Samsung est clair : apporter des fonctionnalités haut de
gamme à un mobile plus abordable. Ainsi, on retrouve un appareil photo
multi objectifs avec un capteur principal de 64 mégapixels, un ultra
grand-angle de 12 mégapixels, une caméra macro de 5 mégapixels et un
capteur de profondeur de 5 mégapixels. L’écran gère un taux de
rafraîchissement jusqu’à 120 Hz, une fonction auparavant réservée aux
smartphones les plus chers. Cela ne veut pas dire pour autant que Samsung
n’a pas fait de compromis avec le Galaxy A53 5G. Par exemple, il n’a pas de
téléobjectif et il ne bénéficie pas du même processeur que ses homologues
haut de gamme, contrairement à l’iPhone SE.

Selon

SamMobile, il est équipé du SoC Exynos 1280 aux performances similaires à celles du
Snapdragon 778G de Qualcomm. C’est la même puce qui se trouve dans le
Galaxy A52S 5G. Mais l’Exynos 1280 est gravé à 5 nanomètres, tout comme le
processeur de l’iPhone 13 et du

Pixel 6. Une finesse de gravure qui devrait se traduire par plus de puissance et
d’efficacité énergétique.

Samsung et Apple : deux visions différentes

 

Samsung et Apple ont des approches différentes de ce qui fait un bon
smartphone à prix modéré. L’une comme l’autre semblent avoir été couronnées
de succès jusqu’à présent. Apple ne partage pas les chiffres de ventes des
modèles d’iPhone spécifiques. Mais après le lancement du précédent

iPhone SE en 2020

, le PDG d’Apple, Tim Cook, a déclaré que ce modèle était un moteur de la
croissance pour l’iPhone. Selon

Counterpoint Research

, L’iPhone SE figurait parmi les 10 téléphones les plus vendus en 2021.

La série Galaxy A s’est également avérée populaire. Toujours selon
Counterpoint Research, les Galaxy A représentaient 58 % des ventes de
smartphones de Samsung en 2021. Et le Galaxy A12 figure aussi sur la même
liste des 10 téléphones les plus vendus de l’année dernière aux côtés de
l’iPhone SE.

Le Galaxy A53 5G et l’iPhone SE sont plus que de simples smartphones bon
marché. Ils nous indiquent ce qu’Apple et Samsung considèrent être les
critères primordiaux de nos appareils mobiles. Pour Samsung, la réponse
semble être une longue autonomie, un grand écran et plusieurs appareils
photo. Apple, il s’agit d’offrir des performances similaires à celles de
ses iPhone plus haut de gamme.

 

Article de CNET.com adapté par CNETFrance

Image : Samsung, Apple, Amy Kim/CNET

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi