les Lyonnaises s’offrent la Juventus et affronteront le PSG en demi-finale

Les Françaises auront leur duel en demi-finale. Au lendemain de la victoire du PSG face au Bayern Munich, les Lyonnaises ont imité les Parisiennes en disposant de la Juventus Turin (3-1), jeudi 31 mars, en quart de finale retour de Ligue des champions. La Norvégienne Ada Hegerberg, autrice de son 57e but en autant de matchs en Ligue des champions, Melvine Malard et Catarina Macario ont fait sauter le verrou italien après un tiers du match. Les joueuses de Sonia Bompastor se sont parfaitement reprises après le revers subi sur les terres piémontaises (2-1).

Menées par la Juventus suite au premier round, nos Lyonnaises ont inversé la tendance dans ce match retour et valident ainsi leur ticket pour les demi-finales de l’@UWCL !

3-1 (4-3) #OLJuve #UWCL pic.twitter.com/XCwhqK2tyv

— OL Féminin (@OLfeminin) March 31, 2022

En demi-finale, il s’agira donc du troisième duel de suite entre les deux équipes dans la compétition. Car en 2020, les Lyonnaises avaient disposé des Parisiennes pour soulever le trophée et, en 2021, les joueuses de la capitale s’étaient vengées en quarts de finale de C1. Les rencontres auront lieu les 23 et 30 avril prochains.

En deux minutes, les Lyonnaises ont retrouvé le bonheur. Grâce aux buts de la tête d’Ada Hegerberg, d’abord, puis de Melvine Malard juste après, les 33e et 35e minutes de jeu ont fait basculer le match du côté des Fenottes. Comme un soulagement après une première demi-heure à haute intensité sous l’impulsion des Rhodaniennes, mais où le bouclier turinois tenait solidement.

La deuxième mi-temps a beaucoup ressemblé à la première. Car après trente minutes de jeu, le verrou italien a de nouveau cédé face à la pression lyonnaise. Et c’est l’agile Catarina Macario qui, d’un enchaînement contrôle-tir parfait dans la surface, est venue aggraver le score pour les siennes et les qualifier définitivement.

Mais les Lyonnaises ont eu un coup de chaud en fin de rencontre car, à la 84e minute, la Tchèque Andrea Staskova est venue réduire le score d’un coup de tête. Pas de quoi sonner la révolte pour autant dans le clan turinois qui n’aura pas réussi à faire vaciller l’Olympique lyonnais en fin de rencontre.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi