la levée des sanctions contre la Russie « envisageable qu’une fois la guerre terminée »

6h29 : La levée des sanctions contre la Russie « ne peut être envisagée qu’une fois la guerre terminée »

« Il ne faut pas s’attendre à ce que les négociations (entre Kiev et Moscou) entraînent la levée des sanctions contre la Fédération de Russie. Cette question-là ne peut être envisagée qu’une fois la guerre terminée et que nous aurons récupéré ce qui est à nous », a assuré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dans une vidéo postée sur Telegram.

6h01 : Washington met en garde contre le risque d’arrestation d’Américains en Russie

Les citoyens américains en Russie risquent d’être arrêtés par les autorités, a averti le département d’Etat, qui a renouvelé son appel à ne pas se rendre dans le pays ou à le quitter immédiatement, en raison de la position de Washington concernant l’invasion russe de l’Ukraine.

5h53 : Un premier pas diplomatique

Une lueur d’espoir sur la guerre ? Les pourparlers entre la Russie et l’Ukraine mardi à Istanbul ont été « substantiels » et ouvrent la voie à une rencontre entre Vladimir Poutine et Volodymyr Zelensky pour mettre fin au conflit. Le président ukrainien a lui aussi évoqué des signaux « positifs ».

Autre déclaration porteuse d’espoir : le vice-ministre de la Défense russe Alexandre Fomine a annoncé que Moscou allait « réduire radicalement (son) activité militaire en direction de Kiev et Tcherniguiv », dans le nord du pays. Mais le président américain Joe Biden a rapidement déclaré que les Occidentaux attendaient de voir si la Russie « tenait parole ». Le porte-parole du ministère américain de la Défense, John Kirby, a estimé que les forces russes autour de Kiev avaient entamé un « repositionnement » mais « pas un vrai retrait ». 

5h46 : Les derniers faits marquants sur le front militaire

– Le ministre russe de la Défense a estimé mardi que la Russie avait atteint son « objectif » : « le potentiel militaire des forces armées ukrainiennes a été réduit de manière significative, ce qui permet de concentrer l’attention et les efforts sur le Donbass », a déclaré Sergueï Choïgou.

– Dans la région de Kiev, les troupes russes ont effectué plus de 40 tirs de missiles et de roquettes mardi sur des zones d’habitation, détruisant plus de 550 cibles, a annoncé l’administration militaire régionale.

 – Lundi, les autorités ukrainiennes avaient annoncé avoir « libéré » Irpin, théâtre de féroces combats à vingt kilomètres au nord-ouest de Kiev. La situation semblait relativement calme mardi dans cette localité, où l’on entendait toutefois des tirs sporadiques.

– Dans l’ouest du pays, les forces russes ont aussi bombardé l’aérodrome militaire de Starokostiantyniv, détruisant tous les stocks de carburant de cette ville.

– Dans le sud, une frappe russe a touché mardi matin le bâtiment de l’administration régionale de Mykolaïv, ville proche d’Odessa qui connaissait un répit dans les bombardements ces derniers jours. Au moins douze personnes sont mortes et 33 autres blessées.

– Dans le sud, trois couloirs humanitaires ont été mis en place mardi, notamment depuis la ville assiégée de Marioupol, après une suspension lundi des évacuations de civils. 160 000 personnes seraient toutefois toujours coincées dans la cité portuaire stratégique sur la mer d’Azov.

5h45 : Bonjour à tous, bienvenue dans ce direct où nous allons suivre la situation autour du conflit en Ukraine, ce mercredi 30 mars, au 35e jour de l’invasion russe.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Lire aussi